Disques saillants de la colonne lombaire: qu'est-ce que c'est, diagnostic, traitement et chirurgie de la colonne vertébrale

L'ostéochondrose de la colonne vertébrale est le principal provocateur du développement de modifications dégénératives-dystrophiques des disques intervertébraux lombaires avec formation d'une hernie. Sur la base de l'ostéochondrose avancée, le disque de la colonne lombaire (LB) commence à perdre de l'eau, à subir une carence en nutriments précieux, à la suite de quoi il se déforme progressivement. Le degré initial d'une telle déformation est la saillie.

Mais, malgré les modifications encore mineures du disque L intervertébral, le stade précoce (pré-herniaire) pour de nombreux patients est plutôt douloureux. La douleur peut devenir vive et prolongée, difficile à répondre au traitement conservateur, y compris les analgésiques. Au cours de cette période initiale, parallèlement au syndrome douloureux sévère, la biomécanique de la colonne vertébrale inférieure est souvent gravement affectée..

Gonflement du disque et pression sur la racine nerveuse.

Oui, de nombreuses personnes ayant de petites protubérances discales peuvent également ressentir de réelles douleurs physiques, parfois même plus que certains patients présentant de grosses hernies réelles. La question des opérations n'est pas moins pertinente pour les personnes chez qui on a diagnostiqué une protrusion discale lombaire. Par conséquent, nous caractériserons ce diagnostic, parlerons des méthodes de traitement, en particulier des possibilités de la neurochirurgie moderne pour les saillies de la localisation lombaire..

Qu'est-ce que la protrusion du disque

La protrusion est une complication du dernier stade de l'ostéochondrose, qui se caractérise par un léger renflement du contour du disque intervertébral au-delà des limites physiologiques sans rupture de l'anneau fibrosus. Pour une meilleure compréhension de ce dont il s'agit, veuillez vous référer aux informations ci-dessous, qui comprennent des informations sur la structure et la fonction des disques lombaires..

    La région lombaire se compose de 5 (rarement 6) grandes vertèbres. Dans les espaces entre chaque paire de vertèbres adjacentes se trouvent des coussinets fibro-cartilagineux élastiques, appelés en médecine disques intervertébraux. Sous forme alphanumérique, chaque segment contenant un disque est représenté par les noms suivants: L1-L2, L2-L3, L3-L4, L4-L5.

Rachis en bonne santé et atteint d'ostéochondrose au scanner.

La formation de protrusion lombaire s'accompagne d'un amincissement, d'une stratification, de micro-déchirures des fibres des couches internes de l'anneau fibreux dans une certaine zone. Le noyau se déplace vers cette zone de plus amincissement, exerçant une pression sur celle-ci, ce qui entraîne le bombement du disque dans le canal rachidien. Dans le même temps, l'intégrité des structures externes de l'anneau reste intacte au stade de la saillie. C'est le stade initial de la formation de la hernie, mais pas encore la hernie elle-même, bien qu'elle soit appelée stade 1 d'une hernie intervertébrale.

Étapes, types de protrusion discale dans le bas du dos

Il existe une classification des saillies lombaires par stades de développement, ce qui vous permet de déterminer la gravité du processus clinique.

  1. La première étape (lumière) est caractérisée par la plus petite saillie du disque, à peine perceptible, que tous les spécialistes ne peuvent pas détecter, même avec des IRM. Dimensions - 0,1-1 mm.
  2. La deuxième étape (modérée) - le bombement augmente, ce qui facilite le diagnostic avec des outils d'imagerie spéciaux. La taille de la saillie au stade 2-1-3 mm.
  3. Le troisième stade (sévère) - à ce stade, le déplacement est déjà assez important, clairement visualisé au-delà des contours des vertèbres. L'examen instrumental montre la formation de 3-6 mm, mais toujours sans signes de rupture de la partie externe de l'anneau fibreux.

La dernière étape (étape 3) est à la limite de l'extrusion. Et de là il s'ensuit qu'à tout moment dans le contexte d'un fort affaissement de la masse pulpeuse, l'anneau fibreux fragile peut ne pas résister et finalement éclater. Ensuite, une partie du noyau se glissera à travers le trou formé, ce qui signifie qu'une hernie apparaîtra, au sens réel du mot d'un point de vue médical. Cependant, nous n'irons pas au-delà de la portée du sujet de l'article, revenons à la saillie lombaire. Considérons brièvement ses variétés en fonction de la direction, de la position du bombement résultant.

VariétéCaractéristique
DorsalIl dépasse des vertèbres en arrière, dans la direction opposée du canal rachidien. Cette forme est rare et cliniquement la plus calme.
LatéralIl dépasse du côté droit ou gauche de la vertèbre, dans la projection du foramen foraminal. Type commun. Souvent en contact avec des processus nerveux s'étendant du foramen intervertébral.
MédianLe prolapsus "regarde" strictement vers le centre du canal rachidien, où le faisceau nerveux de la moelle épinière - la queue de cheval - est concentré. Pire emplacement.
CirculaireDéfaut uniforme ou inégal sur toute la circonférence du disque. C'est une autre forme dangereuse, c'est aussi la plus courante (80%).

Douleur et symptômes de protubérances

Les saillies lombaires aux stades initial et intermédiaire sont souvent asymptomatiques ou légères. En règle générale, dans la colonne lombaire, la douleur et la limitation de la mobilité commencent à gêner avec le début et la progression du stade 3, lorsque la partie bombée du disque a atteint 3 mm ou plus. Le premier signe de la déformation malheureuse est le mal de dos, accompagné d'une raideur de la colonne vertébrale dans la partie inférieure. Ensuite, nous présentons une liste complète des manifestations classiques de la protrusion lombaire et lombo-sacrée et soulignons leurs spécificités.

  • Syndrome de la douleur. L'apparition de la douleur indique l'implication des nerfs spinaux dans la pathogenèse. En saillie, il est principalement d'un caractère inconstant, terne et douloureux. Pas sans exceptions, bien sûr. Les sensations douloureuses peuvent également se manifester sous la forme de brûlures ou de lumbago paroxystique, être assez têtues. Les phénomènes douloureux sont souvent aggravés lors de la tentative de changement de posture, lors d'un effort physique, au moment ou après avoir été dans une position longue monotone (par exemple, assis pendant une longue période). L'irradiation de la douleur dans l'un des membres inférieurs est possible, un inconfort plus désagréable est noté dans la cuisse, le muscle du mollet.
  • Bloc de mobilité. Une diminution du potentiel moteur est déterminée dans le bas du dos. Le patient se plaint de difficultés lors de la tentative d'inclinaison vers l'avant / arrière, pour faire tourner le corps sur le côté. De nombreuses personnes dans l'exécution de l'un ou l'autre type de mouvement du bas du dos sont empêchées par l'apparition ou l'augmentation de la douleur. Parfois, il est également problématique de passer d'un état calme à un état actif précisément à cause de l'oppression, de la raideur au niveau de la lésion.
  • Troubles de la sensibilité. Ce type de trouble est scientifiquement appelé paresthésie par les cliniciens. Ils sont caractérisés par des sensations non naturelles dans la zone à problèmes sous forme de picotements, d'engourdissements, de fluage rampants. Il est à noter que les troubles de la sensibilité peuvent perturber la peau, les muscles du bas du dos et / ou de la jambe, au niveau du périnée et des cuisses. Dans la jambe de beaucoup, ils commencent à se faire sentir dans la zone des doigts, des pieds et de l'arrière de la jambe. Après une augmentation de l'activité motrice, les paresthésies sont souvent auto-limitées..
  • Violation du tonus musculaire. Ce phénomène se caractérise principalement par une faiblesse, une fatigue rapide de l'appareil musculaire des jambes. Dans le dos, au moment de l'exacerbation de la protrusion, les muscles, au contraire, sont plus souvent en état d'hypertonicité, de spasme. Avec l'évolution de la maladie, s'il n'y a pas de traitement approprié, les deux conditions décrites sont lourdes d'atrophie musculaire macroscopique, allant jusqu'à l'incapacité de se tenir debout et de bouger avec confiance.
  • Dysfonctionnement des organes pelviens. Les anomalies pathologiques des fonctions de la vessie, des intestins et des organes reproducteurs sont une complication extrêmement insatisfaisante de l'état de protrusion négligé, indiquant la présence d'un syndrome de la queue de cheval. Les principaux symptômes sont l'incontinence urinaire, les selles, l'impuissance, les problèmes de conception et de port du fœtus. Un tel syndrome est un argument fort pour la nomination urgente d'une intervention chirurgicale, car une assistance prématurée fournie menace non seulement l'irréversibilité des pathologies, mais également la paralysie d'une personne. Heureusement, le syndrome de la queue de cheval est relativement rare aux stades de protrusion..

L'intensité de la douleur et d'autres signes neurologiques, la combinaison et le nombre de symptômes dépendent principalement de l'emplacement, du volume du foyer, du degré d'inflammation et de l'œdème des tissus nerveux autour du disque.

Méthodes d'enquête

Lors de la première visite, le neurologue procède à un examen initial du patient, il comprend une collection complète des antécédents et des tests spéciaux pour évaluer l'état neurologique du patient. Un spécialiste qualifié sera en mesure de suspecter une protrusion du disque lombaire sur la base du suivi initial du problème. Nous soulignons que l'on ne peut pas seulement soupçonner, approuver et prescrire un traitement sans diagnostic instrumental. Des symptômes similaires et des signes de déficit neurologique sont typiques de nombreuses pathologies du système nerveux central..

Afin de confirmer ou de rejeter ce diagnostic, le neurologue oriente le patient vers l'étude de ce service par imagerie par résonance magnétique. Les rayons X peuvent également être utilisés, mais uniquement en tant qu'examen pré-IRM, car ils sont complètement dépourvus de la capacité de visualiser les tissus mous. Et les tissus mous sont le disque lui-même, les formations nerveuses et vasculaires, la moelle épinière, les structures musculo-ligamenteuses.

Protrusion à l'IRM.

Dans le domaine du «diagnostic», les patients doivent être informés que la prise d'anamnèse, les tests neurologiques et la radiographie sont également d'une grande importance. Oui, ce sont des méthodes auxiliaires, mais elles permettent au spécialiste de:

  • en savoir plus sur la nature, la force, l'heure d'apparition, la fréquence des répétitions de maux inquiétants avant qu'une personne se rende dans un établissement médical;
  • évaluer la force musculaire, la coordination, le potentiel de soutien moteur et identifier la relation entre l'augmentation de la douleur et tel ou tel mouvement;
  • comprendre quel était le niveau des données physiques du patient avant le début de la maladie et ce qu'il est maintenant;
  • identifier les troubles posturaux, mesurer l'amplitude des mouvements de la colonne vertébrale dans toutes les directions physiologiques;
  • examiner attentivement les réflexes, la sensibilité tactile;
  • pour déterminer la présence, la taille, le nombre d'ostéophytes dans la zone examinée de la crête, le déplacement des vertèbres les unes par rapport aux autres, la taille de l'espace intervertébral, la densité osseuse;
  • étudier l'histoire des maladies humaines, le mode de vie, la sphère professionnelle, enregistrer le poids et la taille, prendre en compte l'âge, qui, comme tout le reste, joue un rôle important dans l'identification de l'étiologie de la maladie dégénérative de la colonne vertébrale et dans la détermination des tactiques thérapeutiques.

Le processus de luxation du nucleus pulposus, la métamorphose dans les tissus de l'annulus fibrosus, la précision de l'emplacement et de la direction de la protrusion, le pincement nerveux et l'état de la moelle épinière peuvent être déterminés uniquement sur des images IRM.

L'IRM vous permet de collecter des informations complètes jusque dans les moindres détails sur l'état de tous les disques et autres composants structurels à chacun des niveaux du logiciel. Sur la base d'images IRM en coupe transversale de la section étudiée dans le plan sagittal, même les plus petites saillies, qui sont inférieures à 2 mm, sont déterminées. Une fois que le médecin a approuvé le diagnostic, un traitement adéquat dans un cas particulier est prescrit, qui sera efficace..

Méthodes de traitement et leur efficacité

Avec les saillies de la colonne lombaire, un traitement conservateur et chirurgical est recommandé. Dans certains cas, une approche conservatrice permet de traiter qualitativement les exacerbations et les rechutes de pathologie. Le principal objectif des tactiques non invasives:

  • arrêter la douleur et l'inflammation, créer des conditions favorables aux racines nerveuses;
  • améliorer la circulation sanguine, le métabolisme, la livraison de nourriture dans une zone affaiblie;
  • prévenir la progression de la destruction du disque et assurer la prévention de la récurrence des symptômes de protrusion;
  • augmenter la mobilité de la zone touchée;
  • prévenir le développement de l'atrophie musculaire (dos, membres inférieurs);
  • au maximum empêcher la dégénérescence de la saillie en une véritable hernie (malheureusement, dans la pratique, tôt ou tard, une telle issue de la maladie survient généralement chez la plupart des patients).

Pour que le traitement conservateur soit réellement bénéfique, il doit prendre en compte de manière exhaustive et compétente tous les critères de la pathologie sous-jacente, les maladies concomitantes et les caractéristiques individuelles du corps du patient. Par conséquent, il est idéal de le planifier uniquement par un médecin hautement compétent observant le patient. Alors, qu'est-ce qui est inclus dans le spectre de base du traitement non invasif et ses méthodes sont-elles efficaces??

  1. L'utilisation de médicaments - l'effet des médicaments sur la maladie. Parmi les médicaments utilisés figurent: les anti-inflammatoires non stéroïdiens (si nécessaire dans la phase aiguë) - Ketorol, Ibuprofen, Diclofenac; stimulants du métabolisme et de la régénération du tissu cartilagineux - Chondromix, Rumolon; vitamines et compléments alimentaires à base de vitamines B et de calcium. Tous les médicaments agissent de manière symptomatique et prophylactique. Avec des saillies mineures, les chondroprotecteurs et les formulations de minéraux et de vitamines en combinaison avec le reste des tactiques de traitement obligatoires fonctionnent toujours parfaitement, ne permettant pas à la pathogenèse destructrice de se disperser. Et dans des cas isolés, le disque peut être complètement restauré s'il est déformé de pas plus de 1 mm. Les formations de plus de 1 mm avec ces médicaments ne sont préservées que de la progression, mais pas en tout et pas toujours. Les analgésiques de tous les groupes n'ont aucun effet sur la réduction du volume de la protrusion; ils ne peuvent «éteindre» que les symptômes douloureux.
  2. La physiothérapie est le principal type de rétablissement conservateur des patients. La tactique implique l'utilisation quotidienne de techniques d'entraînement physique modérément douces mais efficaces. La thérapie par l'exercice soulage la zone pathologique d'un stress excessif, localement et augmente généralement l'endurance et la plasticité du système musculo-squelettique, produit un effet tonique et améliore la synthèse des principaux métabolites du disque. De plus, grâce à une gymnastique appropriée, les vertèbres et les articulations sont redressées, augmentant ainsi l'espace intervertébral et libérant les racines nerveuses de la pince. L'efficacité de la méthode de thérapie par l'exercice a été prouvée. Bien sûr, une guérison complète n'aura pas lieu, telle est la nature de la pathologie, mais il est tout à fait possible de garder la protrusion sous contrôle. Cependant, la valeur des cours sera biffée avec l'utilisation non autorisée d'exercices dont le patient a reçu les recommandations non pas de la première personne (son propre spécialiste), mais de secondes personnes (connaissances, consultants de sites Internet thématiques, etc.).
  3. Procédures de physiothérapie - stabilisation du bien-être avec un ensemble optimal de séances de physiothérapie. Une sélection de physiothérapie peut comprendre plusieurs procédures dans un programme de traitement et de récupération. Par exemple, de l'électrophorèse, du traitement par ondes de choc, de la thérapie au laser, de la magnétothérapie, de la balnéothérapie et de la boue, etc. La physiothérapie peut améliorer considérablement le bien-être du patient, entraîner un arrêt à long terme du développement ultérieur de la pathologie. En particulier, son efficacité est notée avec des saillies de gravité légère et modérée, non compliquées par des déficits neurologiques. Malheureusement, une lésion lombo-sacrée de cette forme ne peut régresser et être définitivement éliminée.
  4. Procédures de massage - traitement auxiliaire avec des techniques spéciales de massage non traumatiques. Le massage local stimule le drainage lymphatique, la circulation sanguine, les processus métaboliques. Grâce à son action, le tonus musculaire, les réflexes et la sensibilité sont corrigés, la force locomotrice et d'appui des segments lombo-sacrés est améliorée. Le niveau d'efficacité est similaire à celui de la physiothérapie. Le massage pour certains types de déplacements peut être totalement contre-indiqué. Par conséquent, il est interdit de le contacter sans le consentement du médecin traitant. Si le médecin approuve ces soins médicaux avec votre diagnostic, ils doivent être pris uniquement dans un établissement médical avec le meilleur masseur à profil étroit. Sinon, vous courez le risque de subir de graves conséquences. Et c'est l'instabilité de la colonne vertébrale, une augmentation du degré de prolapsus discal, une atteinte critique et la mort des nerfs, le développement de prolapsus à d'autres niveaux, etc..

Les méthodes de physiothérapie, de thérapie par l'exercice, de massage ne peuvent être mises en œuvre dans la pratique qu'en l'absence de signes d'inflammation et de syndrome douloureux, c'est-à-dire sans rechutes. Initialement, dans la phase aiguë, le patient est traité avec des médicaments, portant une attelle orthopédique et procurant une relaxation maximale au bas du dos. Ce n'est qu'après la suppression complète de la phase aiguë que les méthodes sondées sont utilisées.

L'expérience clinique montre que 5 à 10% des patients présentant des saillies nécessitent un traitement chirurgical. En règle générale, les technologies de ponction mini-invasives de la neurochirurgie du profil de la nucléoplastie sont utilisées. En savoir plus sur les indications, les caractéristiques et l'efficacité des procédures mini-invasives.

Opération de protrusion

Rappelons que la protrusion est la forme initiale de la hernie, lorsque l'intégrité anatomique de la sphère externe de l'anneau fibreux est préservée, grâce à laquelle le nucleus pulposus est toujours dans le disque. Seule une telle image de la maladie permet l'utilisation de méthodes de perforation des plastiques du disque logiciel. Il est conseillé de recommander la nucléoplastie à une personne présentant une protrusion de la localisation lombaire / lombo-sacrée uniquement dans les circonstances suivantes:

  • inefficacité du traitement non chirurgical pendant 3-6 semaines;
  • exacerbations fréquentes de symptômes douloureux;
  • dysfonctionnement des nerfs du ganglion équin;
  • syndrome réflexe chronique et radiculaire;
  • évolution rapide de la dynamique du développement de la protrusion.

La nucléoplastie par ponction vise à réduire la pression à l'intérieur du disque intervertébral, ce qui favorise le retour de ce dernier à sa forme normale. L'effet de réduction de la pression intradiscale et de retrait de la déformation est assuré par une action directe sur le noyau (dans le but de sa destruction partielle) par un certain facteur physique:

  • plasma froid (plastique plasma froid);
  • laser (vaporisation laser);
  • ondes électromagnétiques (ablation par radiofréquence);
  • jet de pression de fluide isotonique (tactiques obsolètes, hydroplastiques).

Essentiellement, toutes les méthodes d'influence «travaillent», sont effectuées selon le même principe. En termes d'efficacité, ils sont également à peu près égaux - la probabilité de succès des procédures est d'environ 80%. L'accès au disque intervertébral se fait par l'arrière par voie percutanée (par ponction ponction). L'anesthésie est principalement utilisée de type local, cependant, dans certaines situations, une anesthésie générale ou une anesthésie péridurale n'est pas exclue. L'intervention est réalisée à jeun, un lavement nettoyant est placé devant le patient. La procédure est réalisée dans le service de neurochirurgie mini-invasive, équipé d'un appareil à rayons X peropératoire. La durée de la session est de 15 à 30 minutes. Considérez toutes les étapes de la nucléoplastie.

  1. Le patient est placé sur la table d'opération. La position classique est sur le côté, tandis que les jambes sont repliées dans le ventre.
  2. La peau de la colonne lombaire est largement traitée avec des antiseptiques. L'anesthésie est effectuée.
  3. Sous contrôle radiographique dans un espace sûr, le chirurgien effectue une ponction (2-5 mm) avec l'introduction d'une aiguille de ponction à l'intérieur du disque à la distance requise. Habituellement au centre du noyau.
  4. Une électrode est installée dans la canule de travail de l'aiguille, à travers laquelle sera fourni «l'agent de destruction» de la substance gélatineuse.
  5. Au moyen de mouvements de rotation-translation de l'électrode, émettant par exemple des impulsions laser ou un flux de plasma à basse température, le composant en forme de gelée dans le disque est partiellement évaporé.
  6. La dénucléation produite assure une rétraction inverse de la masse pulpaire déplacée vers la périphérie de l'anneau au cours de l'évolution de la maladie. La configuration du disque lombaire est restaurée, le pincement de la racine nerveuse est éliminé.
  7. À la fin de l'opération, les instruments de travail minces sont retirés, un pansement antiseptique est appliqué sur la ponction. Habituellement, une si petite plaie ne nécessite pas de points de suture..

Pendant la procédure.

Si la protrusion n'est pas confirmée par IRM, mais qu'une rupture de la partie fibreuse de la muqueuse intervertébrale est diagnostiquée, la signification de la nucléoplastie est complètement annulée. L'opération de choix pour les hernies lombaires déjà formées est la microdiscectomie ou l'endoscopie.

Par ailleurs, il convient de souligner le fait que les patients âgés (après 50-55 ans) ne subissent pas de chirurgie de ponction sur les disques lombaires. Les experts expliquent cela par le fait qu'en raison du vieillissement lié à l'âge, les disques intervertébraux lombaires à cet âge sont trop déshydratés. Ce fait témoigne de l'incapacité de l'annulus fibrosus déshydraté de manière inacceptable à se rétracter dans la zone de protrusion lors de l'utilisation de l'un quelconque des types de nucléoplastie. Et, par conséquent, l'inefficacité de ces procédures chez le public âgé de patients.

Récupération de la chirurgie

Après une séance simple mini-invasive, le patient est activé après 2-3 heures. La plupart des patients opérés remarquent des améliorations notables dans les premières heures suivant une chirurgie mini-invasive. Peut-être que, immédiatement après l'activation, il sera autorisé à rentrer seul chez lui. Mais afin d'éviter les complications postopératoires, qui ne sont pas exclues après une opération percutanée (la plus douce), les éléments suivants sont prescrits:

  • antibiothérapie (contre les infections et les suppurations);
  • prendre des médicaments vasculaires (contre la thrombose des extrémités, la thromboembolie);
  • un régime physique calme, en particulier un bas du dos doux pour la période de récupération;
  • exercices spéciaux de physiothérapie pour une bonne restauration de l'opérabilité du service opéré, renforcement des muscles, prévention des rechutes;
  • porter un corset de soutien pendant la rééducation;
  • interdiction de soulever des poids, refus à vie des sports lourds.

Au total, les activités de rééducation durent 2 mois. Mais cela ne signifie pas que pendant tous ces 2 mois, une personne sera empêchée de marcher, de visiter le travail, les tâches ménagères, etc. Non, avec une intervention réussie, les patients vont même travailler pendant 3 à 5 jours. Cependant, le non-respect de la rééducation spécifique et des schémas à vie, dont le médecin informe minutieusement à la sortie, est associé à des risques élevés de complications postopératoires. Le premier d'entre eux est le renouvellement rapide et le cours plus progressif de la protrusion.

Protrusion discale lombo-sacrée L5-S1

Des douleurs récurrentes dans le bas du dos, un engourdissement des jambes, une sensation de rampement, des rayures sur la surface externe et interne de la cuisse jusqu'aux talons - ce sont tous des symptômes neurologiques spécifiques. Ils indiquent qu'il y a compression du nerf radiculaire. La gravité des manifestations cliniques dépend de son degré et de sa localisation. Tous sont probablement causés par la protrusion du disque intervertébral L5-S1, et la maladie se développe progressivement. Le patient s'habitue aux mouvements contraints constamment présents, à une sensation de tension constante des fibres musculaires dans la région lombaire, à des troubles de l'intestin grêle et du gros intestin, à un dysfonctionnement de la vessie et à d'autres phénomènes désagréables associés à ces changements pathologiques.

La protrusion du disque L5-S1 de la région lombo-sacrée peut conduire au développement d'une attaque de sciatique. Dans une telle situation, le patient se tourne vers un médecin, un thérapeute, qui, à son tour, envoie une personne consulter un neurologue. À la suite de la consultation, un traitement symptomatique, standard pour l'ostéochondrose, est prescrit. Il diffère en ce qu'il ne conduit pas à la récupération. Sa tâche principale est de noyer la manifestation des symptômes et de ramener une personne à l'exercice de ses fonctions professionnelles..

Pendant ce temps, la saillie du disque L5-S1 entraîne une déformation de la colonne vertébrale, en raison de la réaction compensatoire, la position des disques et des corps vertébraux situés au-dessus et au-dessous du site de pathologie est perturbée. Cela conduit à une ostéochondrose généralisée et à une perte complète de la colonne vertébrale de sa fonction d'amortissement. Le patient souffre de douleurs constantes dans diverses parties de la colonne vertébrale. Tôt ou tard, cela conduit à une intervention chirurgicale pour enlever la hernie discale. Mais peu de temps après la guérison, il répète tout avec un autre disque intervertébral et encore une fois tout arrive à l'opération..

Il n'y a qu'une seule façon d'interrompre ce cercle vicieux: un traitement efficace en temps opportun a été commencé, visant à restaurer la structure anatomique normale et la fermeté de l'anneau fibreux..

Protrusion du disque L5-S1: qu'est-ce que c'est

Voyons ce que c'est - la protubérance du disque L5-S1 et pour quelles raisons il commence à se développer chez l'homme moderne. La connaissance de la physiopathologie et de l'étiologie de la maladie aidera à éliminer la probabilité de récidive de cette affection désagréable à l'avenir..

Ainsi, la protrusion est une complication de l'ostéochondrose, qui se traduit par une modification de la hauteur et de la surface du disque vertébral. Il se compose d'un anneau fibreux dense, constitué de fibres hyalines, capables d'absorber et de libérer rapidement du liquide. Pour cette raison, il a un puissant effet absorbant les chocs pour tout mouvement du corps humain. À l'intérieur de l'anneau fibreux se trouve le corps gélatineux du nucleus pulposus. En fait, c'est un caillot de fibres nerveuses.

Avec la saillie, l'anneau fibreux perd partiellement sa capacité à absorber et à libérer du liquide. En raison de la déshydratation, sa hauteur diminue. Cependant, il n'est plus capable de supporter la charge. Par conséquent, il y a une compression progressive avec la perte des limites des bords vers l'intérieur ou dans la trajectoire externe du corps vertébral. En fonction du segment du disque dans lequel la protubérance se développe et dans quelle direction la déformation de sa forme est dirigée, les types et les types de protubérance sont distingués..

Les principales causes de la protrusion du disque L5-S1 comprennent:

  • surpoids, qui exerce une pression externe accrue sur les corps vertébraux;
  • un mode de vie sédentaire entraînant des troubles métaboliques dans le corps;
  • manque d'activité physique régulière sur les muscles de la zone lombaire;
  • cela conduit à une perturbation de l'échange diffus avec les tissus cartilagineux, à la suite de laquelle se produit la déshydratation primaire de l'anneau fibrosus;
  • mauvais placement des pieds (pied bot ou pieds plats);
  • violation de la posture et de la courbure de la colonne vertébrale dans les parties conjuguées (le plus souvent dans la poitrine);
  • processus inflammatoires;
  • blessures au dos, y compris les chutes, le coup du lapin et les entorses des muscles et des ligaments résultant de la levée de poids excessifs.

L'exclusion des causes permet une prévention efficace du développement de cette condition désagréable. En particulier, nos médecins recommandent sans faute les actions suivantes à leurs patients:

  • changer la routine quotidienne - allouer efficacement du temps pour le travail, le repos et l'éducation physique active;
  • réviser le régime alimentaire et le régime habituels - exclure les glucides, les sucreries, les produits de boulangerie et ajouter de grandes quantités de poisson de mer, de fruits et de légumes frais;
  • ajustez votre lieu de travail et de couchage conformément à l'ergonomie de manière à exclure une charge statique accrue sur la colonne vertébrale;
  • buvez au moins 2 litres d'eau potable par jour;
  • marcher au moins 4 km ou 10 000 pas par jour;
  • essayer d'amener le poids corporel au niveau de la norme d'âge.

Essayez de suivre ces principes de base et la saillie des disques intervertébraux ne vous dérangera jamais..

Ostéochondrose et protrusion du disque intervertébral au niveau L5-S1

L'ostéochondrose et la protrusion du disque L5-S1 sont liées, car cette maladie est à l'origine du prolapsus du bord de l'annulus fibrosus. La saillie du disque intervertébral L5-S1 ne peut se former que dans le contexte d'une ostéochondrose à long terme. La deuxième cause fréquente de changements pathologiques est la blessure par compression. Mais pour l'obtenir, une personne doit tomber sur ses talons d'une hauteur d'au moins 10 mètres.

La probabilité de modifications dégénératives graduelles des disques cartilagineux est beaucoup plus élevée. Pourquoi la protrusion discale se manifeste-t-elle le plus souvent au niveau L5-S1 ou dans la colonne lombaire? Tout est simple ici - c'est une sorte de centre de gravité du corps humain. Il représente l'essentiel de la charge dynamique et statique. C'est donc ici que les changements destructeurs se produisent le plus rapidement. Mais cela ne signifie pas que tous les autres disques intervertébraux sont simplement en parfait état..

Il faut comprendre que l'ostéochondrose est une maladie systémique. Il affecte tous les disques intervertébraux à la fois. C'est juste que certains d'entre eux sont encore capables de faire face aux charges d'amortissement, tandis que d'autres, malheureusement, sont déjà complètement détruits..

Dans la plupart des cas, un examen complet de l'état de la colonne vertébrale chez les patients révèle des signes typiques d'ostéochondrose dans toutes les parties de la colonne vertébrale sans exception. En conséquence, le traitement ne doit être aussi complet et systémique. Un effet ponctuel lors d'une opération chirurgicale pour réséquer un disque intervertébral endommagé dans 90% des cas conduit à une rechute de la maladie. Les structures situées à proximité commencent à s'effondrer complètement.

Protrusion discale dorsale postérieure L5-S1

Commençons par un examen des variétés de protrusion d'annulus fibrosus avec ce type, car il est le plus dangereux en termes de pronostic. La protrusion dorsale L5-S1 est située dans la partie postérieure du disque et se distingue par le fait que le tableau clinique des lésions neurologiques se développe très tôt. La saillie postérieure du disque L5-S1 est inhérente aux personnes qui mènent une vie sédentaire, dont les activités professionnelles sont associées à une position assise longue. En conséquence, la crête antérieure de l'anneau fibreux se déforme et sa saillie postérieure vers le centre du canal rachidien..

La protrusion dorsale du disque L5-S1 est hautement traitable avec des méthodes de thérapie manuelle. Elle ne répond pratiquement pas aux mesures thérapeutiques du plan pharmacologique, car le transport de toute substance médicamenteuse active vers ce segment est très difficile.

Saillie circulaire du disque L5-S1

Un autre type courant de pathologie est la saillie circulaire du disque L5-S1 avec des dommages uniformes à tous les segments. Avec ce type, les symptômes classiques de la lumbodynie sont observés. Ils alternent avec de longues périodes de rémission. Une autre crise peut être provoquée à la fois par une situation psychologique stressante (surmenage psychoémotionnel) et un effort physique excessif (une forte augmentation de poids.

La protrusion circulaire L5-S1 est assez facile à diagnostiquer même sur une radiographie conventionnelle. Le traitement est effectué selon un protocole standard. Avec l'aide de la thérapie manuelle, une récupération complète est observée après le premier traitement.

Saillie de disque diffus L5-S1

La protrusion diffuse L5-S1, caractérisée par des déformations focales uniformes de l'anneau fibreux dans tous les segments, n'est pas moins courante. En raison de l'affaissement uniforme du disque, un tableau clinique classique est observé, qui peut être facilement arrêté à l'aide de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens. Le traitement de la maladie afin de restaurer complètement la structure anatomique et la forme du disque dans ce type de pathologie est difficile. La guérison peut prendre beaucoup plus de temps que les autres types de maladies.

La protrusion diffuse du disque L5-S1 beaucoup moins fréquemment que les autres types de pathologie conduit à la rupture de l'anneau fibreux et à la formation d'une hernie intervertébrale. Cependant, l'absence de traitement donne une autre complication redoutable - le piégeage des gros nerfs responsables de l'innervation. Des membres inférieurs.

Traitement de protrusion de disque L5-S1

Pour le traitement de la protrusion L5-S1, il est conseillé de n'utiliser qu'une approche intégrée. Il est important de comprendre qu'aucun médicament, même les plus coûteux et les plus récents, ne permettra de guérir cette pathologie. Il est important d'exclure la cause de l'ostéochondrose, qui conduit finalement à la destruction des disques intervertébraux. Cela ne peut être fait qu'avec l'aide de la thérapie manuelle..

Un traitement efficace de la protrusion discale L5-S1 n'est possible qu'avec des cours de thérapie personnalisés. Chaque patient, en plus des séances de massage, traction traction, ostéopathie et kinésithérapie, doit bénéficier d'une consultation complète. Ce n'est que grâce aux efforts conjoints du médecin et du patient que la restauration complète de la santé de la colonne vertébrale est possible..

Il y a des contre-indications, l'avis d'un spécialiste est nécessaire.

Vous pouvez utiliser le service d'un rendez-vous gratuit avec un médecin de premier recours (neurologue, chiropraticien, vertébrologue, ostéopathe, orthopédiste) sur le site de la clinique du libre mouvement Lors de la consultation gratuite initiale, le médecin vous examinera et vous interrogera. S'il y a des résultats d'IRM, d'échographie et de radiographie, il analysera les images et posera un diagnostic. Sinon, il écrira les instructions nécessaires.

Hernie lombaire

Qu'est-ce qu'une hernie lombaire?

Le disque intervertébral se compose du nucleus pulposus et de la membrane élastique dense environnante - l'annulus fibrosus. La rupture de l'anneau fibreux et la saillie à travers celui-ci d'une partie du noyau pulpeux s'appelle une hernie discale..

Caractéristiques d'une hernie de la colonne lombaire

La longe est la partie la plus encombrée de la colonne vertébrale. Mais, même dans ce contexte, les deux derniers disques se démarquent particulièrement. En effet, ils représentent, en plus de la charge verticale, l'essentiel des virages, des virages et des rotations dans le bas du dos. Cette caractéristique détermine le plus grand risque de hernies à cet endroit. Plus de charge signifie plus d'usure. Par conséquent, comme le montre la pratique, les hernies de la colonne lombaire surviennent le plus souvent entre la 4e et la 5e vertèbre (hernie discale L4 - L5), ainsi qu'entre la cinquième vertèbre lombaire et le sacrum (hernie discale L5 - S1).

La colonne lombaire se compose de cinq vertèbres, entre lesquelles se trouvent les disques intervertébraux. Les vertèbres et les disques sont comptés de haut en bas. Les vertèbres lombaires sont désignées par la lettre latine "L" - du mot latin "Lumbus" - la longe et le numéro du numéro de série de 1 à 5 - L1, L2, L3, L4, L5. Les disques sont étiquetés différemment. Le tiret semble indiquer entre quelles vertèbres se trouve le disque: L1 - L2, L2 - L3, L3 - L4, L4 - L5, L5 - S1. "S" signifie "Sacrum" - sacrum. En fonction du disque affecté et de la direction dans laquelle la hernie fait saillie - vers l'arrière ou sur le côté, les symptômes d'une hernie lombaire dépendront.

Symptômes de la hernie lombaire

La présence d'une hernie affecte à la fois la colonne vertébrale elle-même et les nerfs et les vaisseaux sanguins. Par conséquent, les symptômes d'une hernie de la colonne lombaire sont généralement divisés en groupes - en vertébrés et extravertébrés. Les extravertébrés, à leur tour, sont divisés en réflexes et radiculaires. Puisque le groupe de symptômes est appelé "syndrome", on peut dire que tous les symptômes d'une hernie de la colonne lombaire sont combinés en trois syndromes: vertébral, réflexe et radiculaire..

Le syndrome vertébral se manifeste:

  • Violation de la configuration de la colonne vertébrale (courbure).
  • Tension des muscles du bas du dos;
  • Mobilité réduite du bas du dos;
  • Douleur locale du bas du dos;

Ces symptômes d'une hernie de la colonne lombaire sont causés par une augmentation du tonus des muscles paravertébraux. Ceci, à son tour, conduit à une distorsion du torse et à une scoliose temporaire. Dans le même temps, l'amplitude des mouvements diminue - il est difficile pour le patient de marcher, de se lever et de s'asseoir.

L'activité physique, la position inconfortable prolongée, l'hypothermie, le stress sont des facteurs d'exacerbation des symptômes d'une hernie de la colonne lombaire.

Syndrome réflexe. Il est considéré comme basé sur la douleur dans le bas du dos ou la jambe. Cela peut être constant ou pire après un exercice ou en raison de mouvements maladroits. Il y a des dysfonctionnements dans les intestins, la vessie et d'autres organes internes. La fonction sexuelle en souffre. Le sommeil est perturbé par la douleur. Les sautes d'humeur, l'irritabilité et la fatigue sont notées. La dépression survient parfois. La sensibilité des membres inférieurs est perturbée - engourdissement, «chair de poule», perforation ou brûlure. La transpiration augmente. Le tournage se produit. Changements de démarche et de coordination.

Syndrome radiculaire - se produit en raison de l'effet d'une hernie sur les nerfs quittant la colonne vertébrale.

De nombreux nerfs émergent de la colonne vertébrale. Ceux-ci sont appelés nerfs spinaux. Chacun de ces nerfs se ramifie et suit progressivement une zone spécifique du corps avec des limites clairement définies. Cette zone est appelée la zone d'innervation segmentaire. Chaque vertèbre, disque, nerf et zone sont numérotés de manière strictement correspondante. Si un nerf est exposé, les symptômes apparaîtront dans la zone d'innervation segmentaire correspondant à ce nerf, et pas n'importe où - à un endroit arbitraire.

Rappelles toi! Le syndrome radiculaire est un symptôme clé d'une hernie discale. Si une IRM révèle une hernie discale, mais qu'il n'y a pas de syndrome radiculaire, la hernie détectée n'affecte pas le nerf et n'est pas la cause de la douleur. Ces hernies sont appelées hernies «muettes», contrairement aux hernies cliniquement significatives.

Dans de tels cas, la douleur n'est pas du tout causée par une hernie, mais par certaines autres maladies qui peuvent survenir en parallèle avec la hernie détectée. Et puis cela n'a aucun sens de combattre une hernie. Pour éliminer la douleur, vous devez identifier et éliminer ces «autres» maladies. Mais le paradoxe est que nous ne voyons que ce que nous savons. Par conséquent, si le médecin ne sait pas qu'il existe des maladies dont les symptômes sont similaires à ceux d'une hernie, comment peut-il les éliminer? Mais il arrive souvent qu'une hernie cause de la douleur, et une «autre» maladie s'y ajoute, ce qui apporte également sa propre contribution. Et puis la douleur devient complètement insupportable et les symptômes s'entremêlent.

Pour éliminer la douleur, vous devez bien connaître ces subtilités. Comprenez-vous maintenant à quel point il est important de trouver un médecin expérimenté et compétent?! Après tout, c'est du médecin, et non des images IRM, que dépendront à la fois le diagnostic exact et les résultats du traitement.!

Lors du choix d'une clinique, l'essentiel est de consulter un médecin expérimenté et compétent.

Les symptômes radiculaires de l'ostéochondrose de la colonne lombaire comprennent:

  • Diminution ou perte des réflexes;
  • Faiblesse musculaire;
  • Déficience sensorielle;
  • Douleur radiculaire.

Localisation des symptômes radiculaires d'une hernie de la colonne lombaire

Zones d'innervation des segments lombaires

Les hernies des disques lombaires supérieurs L1 - L2 et L2 - L3 sont extrêmement rares et le nerf est touché encore moins souvent.

Une hernie discale L3 - L4 affecte le nerf spinal L4. Les principaux signes sont: faiblesse du réflexe du genou. La douleur, l'engourdissement et la perte de sensation gênent l'avant de la cuisse.

Une hernie discale L4 - L5 affecte le nerf spinal L5. Les principaux signes sont: une faiblesse des muscles qui soulèvent le pouce et le pied. Il est difficile pour le patient de rester sur le talon. La douleur, l'engourdissement et la diminution de la sensibilité perturbent du bas du dos à la fesse et à la cuisse "le long de la bande", puis à travers le bas de la jambe, se déplaçant progressivement vers sa partie avant et se terminant dans les trois premiers orteils du pied.

Une hernie discale L5 - S1 affecte le nerf spinal S1. Les principaux signes: faiblesse des muscles du mollet. Il est difficile pour le patient de résister à se tenir debout sur ses orteils. La douleur, l'engourdissement et la diminution de la sensibilité sont détectés à partir des fesses, puis le long de l'arrière de la cuisse et du bas de la jambe, passant à la surface latérale du pied et du petit orteil.

Le syndrome radiculaire est le principal signe clinique de la hernie discale. L'absence de syndrome radiculaire en présence d'une hernie indique que la hernie détectée est "muette".

Comment savoir si la douleur est causée par une hernie?

Le nerf sort de la colonne vertébrale à côté du disque. De plus, le nerf suit une certaine zone du corps, qu'il innerve. Chaque disque, nerf et zone sont étiquetés de manière correspondante. Si pour simplifier un peu, on peut dire que chaque hernie correspond à une certaine zone, où apparaissent les symptômes d'une hernie de la colonne lombaire. Autrement dit, afin de comprendre si une hernie détectée sur une IRM est la cause de la douleur ou si cette douleur a d'autres raisons, vous devez vérifier les symptômes dans la zone qui correspond à la hernie détectée. Si tout correspond, alors oui - la douleur est causée par une hernie discale. Et sinon, le médecin devrait analyser la situation plus en détail et continuer à rechercher la maladie qui a causé cette douleur, et ne pas ajuster le diagnostic à la hernie révélée sur l'IRM..

Les hernies lombaires sont souvent associées au syndrome myofascial. Cela peut modifier considérablement l'image de la maladie..

Causes d'une hernie de la colonne lombaire

Il est nécessaire de comprendre que les causes d'une hernie de la colonne lombaire ne s'arrêtent pas au moment de son apparition, mais continuent d'exister avec la hernie. Cela peut être imaginé comme un parent et un enfant. Ils l'ont conçu et lui ont donné naissance, mais ce n'est pas la fin de leur vie - ils continuent à vivre et sont capables de renaître. Les raisons aussi - tout en continuant à exister, elles sont capables de former plus d'une nouvelle hernie, ainsi que d'augmenter la taille de celle existante. Cependant, tout n'est pas si désespéré. La médecine a la capacité d'éliminer ou du moins de minimiser l'effet de certaines causes. Et cela suffit amplement pour faire face aux hernies existantes et empêcher l'apparition de nouvelles..

Les causes d'une hernie de la colonne lombaire peuvent être divisées en deux groupes: principales et supplémentaires.

Les principaux sont la dystrophie, la dysplasie et le déséquilibre musculaire..

Les autres sont la scoliose, la surcharge, les traumatismes et les microtraumatismes..

En savoir plus sur les causes d'une hernie de la colonne lombaire dans l'article "Causes d'une hernie discale".

Les statistiques indiquent que la douleur due à une hernie survient plus souvent à un âge moyen. À un âge jeune ou plus avancé, même s'il y a une hernie à l'IRM, il convient d'analyser d'autres causes possibles de douleur, par exemple le syndrome myofascial. Ses manifestations sont souvent confondues avec celles d'une hernie..

Traitement de la hernie lombaire

La première chose à faire en cas de douleur est de minimiser la charge et, bien sûr, de consulter un médecin. La question est de savoir quoi?

Le principal type de traitement non chirurgical de la hernie de la colonne lombaire est la thérapie manuelle. D'autres types de traitement - massage, médicaments, physiothérapie et thérapie par l'exercice - sont auxiliaires. C'est comme choisir un médicament contre la pneumonie - vous ne pouvez pas vous passer d'un antibiotique. Donc, avec une hernie de la colonne lombaire, l'essentiel est la thérapie manuelle..

À la clinique Spina Zdorova, nous utilisons toutes les méthodes de traitement de la hernie de la colonne lombaire, disponibles pour la thérapie manuelle douce:

  • Relaxation post-isométrique;
  • Facilitation;
  • Inhibition;
  • Recul;
  • Articulation;
  • Massage des tissus profonds;
  • Libération myofasciale.

Les qualifications des médecins de la clinique Spina Zdorova leur permettent d'utiliser librement ces méthodes et d'autres pour le traitement de la hernie de la colonne lombaire. De plus, dans chaque cas, nous les combinons en tenant compte de l'effet de synergie.

La synergie n'est pas seulement un fouillis d'influences différentes, c'est la séquence correcte dans la combinaison des méthodes. La synergie conduit à une qualité de traitement supplémentaire. Un exemple de la vie est nos mains. Combien de temps faut-il pour boutonner un bouton? Secondes?! Et si vous le faites d'une seule main, vous ne pourrez peut-être pas y faire face en une minute. Autrement dit, agir à deux mains n'est pas deux fois plus rapide qu'une, mais plusieurs fois plus rapide. Y a-t-il une différence pour écouter la même musique exécutée par des instruments séparés ou par tout l'orchestre ensemble? C'est l'effet de la synergie - cela permet de faire tout ce qui est beaucoup plus puissant, plus efficace et plus rapide, mais en même temps - plus soigneusement. Cela vaut également pour le traitement à la clinique Spina Zdorova..

Traitement médical. Lors du traitement d'une hernie de la colonne lombaire, des médicaments à spectre d'action varié sont utilisés. Ce sont des médicaments qui soulagent l'œdème des tissus profonds, l'inflammation et la douleur. Médicaments qui améliorent la circulation sanguine. En outre, des médicaments sont utilisés pour aider à restaurer le tissu cartilagineux endommagé du disque et les nerfs pincés - chondroprotecteurs et vitamines du groupe B.Les médicaments, en combinaison avec d'autres méthodes de traitement, si nécessaire, sont prescrits par un chiropraticien..

Massage. Comme vous le savez, il existe des massages pour le plaisir et des massages pour les soins. Des massages d'agrément sont dispensés dans les salons de spa et des massages thérapeutiques sont dispensés dans des cliniques médicales. À la clinique Spina Zdorov, un massage médical est effectué lors d'une séance de thérapie manuelle douce. Pour augmenter l'efficacité du traitement manuel et normaliser les processus métaboliques - tout cela peut être un massage thérapeutique!

Physiothérapie. Il existe de nombreuses méthodes physiothérapeutiques qui aident à la thérapie manuelle dans le traitement d'une hernie de la colonne lombaire, par exemple, le traitement par ultrasons, électrophorèse, laser, etc. Une recommandation spécifique sera donnée par le thérapeute manuel du médecin traitant.

La physiothérapie dans le traitement d'une hernie de la colonne lombaire implique des exercices réguliers pour renforcer les muscles. L'essentiel est de faire les bons exercices sans mouvements brusques. Pendant le traitement à la clinique Spina Zdorova, le médecin vous recommandera les exercices nécessaires. Le Pilates est la meilleure option..

Prévention de la hernie lombaire

Pour éviter les rechutes, vous devez d'abord vous débarrasser complètement de la maladie. Et puis, réduisez vos facteurs de risque. Créez des conditions confortables pour dormir et travailler. Surveillez votre poids et une bonne alimentation. Maintenez votre activité physique. Mais surtout, ne négligez pas votre santé et n'économisez pas dessus. Ne laissez pas les choses suivre leur cours. Après votre rétablissement, essayez de faire au moins une séance de thérapie manuelle douce tous les trois à six mois - cela peut réduire considérablement vos facteurs de risque. N'oubliez pas qu'une hernie négligée de la colonne lombaire menace de subir une intervention chirurgicale. Rappelez-vous: votre santé, avant tout, vous avez besoin!

Avantages du traitement de la hernie lombaire dans la clinique Spina Zdorova

Une garantie de traitement complet et qualifié. Le mot «complet» est la clé de notre travail.

Nous considérons chaque cas individuellement et globalement - pas de formalisme.

Traitement honnête garanti et prix équitable.

Emplacement à deux pas du métro en plein centre de Moscou.

Protrusion du disque intervertébral L5-S1: symptômes, traitement

La protrusion du disque intervertébral peut ruiner la vie de quiconque, que ce soit une personne âgée ou un adolescent..

Cette maladie est considérée comme insidieuse, car dans les premiers stades, elle est presque asymptomatique (parfois au premier stade, il y a un léger inconfort dans le bas du dos, que le patient attribue à la fatigue).

Le plus souvent, des saillies se produisent dans la colonne lombaire, et la preuve en est la saillie du disque L5-S1.

Cette maladie est généralement considérée comme le stade initial d'une hernie intervertébrale, par conséquent, si des symptômes inhabituels apparaissent, vous devriez consulter un médecin.

Le spécialiste prescrira les examens nécessaires, évaluera l'état du patient et prescrira le traitement approprié pour le cas.

Ce que c'est?

Le diagnostic de "protrusion du disque intervertébral L5-S1" indique la défaite du rachis lombaire, à savoir la cinquième (dernière) vertèbre lombaire et la première vertèbre sacrée. En fait, il s'agit de l'extension du disque intervertébral au-delà des limites de la colonne vertébrale, qui, si elle n'est pas traitée, peut évoluer en hernie..

Image clinique

Les premiers symptômes de protrusion peuvent apparaître à un jeune âge (16-19 ans). Au début, la douleur au bas du dos est légère, discrète et pire avec l'exercice. La prochaine étape est l'apparition d'un syndrome douloureux aigu et prononcé..

Tout peut provoquer une attaque: soulever des poids, faire de l'exercice dans la salle de sport, garder le corps dans une position pendant une longue période (par exemple, en dormant ou en travaillant). De telles crises peuvent être accompagnées d'un craquement caractéristique dans le bas du dos..

Si vous n'agissez pas à ce stade, la douleur s'intensifiera, passant doucement du bas du dos aux jambes et aux fesses. Le patient peut ressentir des picotements caractéristiques, un engourdissement, une faiblesse musculaire et d'autres symptômes désagréables. De plus, des difficultés surviennent en riant, en toussant, en marchant.

Diplômes et classification

Dans son développement, la saillie du disque intervertébral L5-S1 passe par trois étapes:

  • Première étape. Elle se caractérise par l'apparition de petites fissures dans l'anneau fibreux, ce qui entraîne une modification de la conception du disque lui-même. C'est le tout début de la maladie, lorsque l'anneau peut s'effondrer d'environ deux tiers. Un symptôme caractéristique de la première étape est des poussées aiguës de douleur locale.
  • Deuxième étape. Elle s'accompagne d'une saillie du disque de 2 ou 3 mm. La douleur devient irradiante, le patient ressent une gêne grave dans la zone du disque endommagé. À ce stade, la protrusion peut être guérie sans chirurgie ni traitement médicamenteux. Il suffit de changer de mode de vie, de faire des exercices de physiothérapie et de trouver un bon masseur.
  • Troisième étape. Elle se caractérise par une protrusion accrue du disque, précédée d'une rupture de l'anneau fibreux et de l'apparition d'une hernie intervertébrale. A ce stade, une personne est confrontée à une douleur irradiante aiguë, à des troubles névralgiques mineurs (engourdissement des membres, etc.).

Il est important de comprendre que le traitement de la protrusion dépend non seulement de son stade, mais également de son type..

Les scientifiques ont découvert que la saillie L5-S1, située dans la colonne lombaire, peut être:

Remarque! Les plus dangereux sont les saillies médianes et postérieures..

Prévalence, qui souffre le plus souvent, signification

Selon les statistiques, la lésion discale L5-S1 est la lésion la plus fréquente de la colonne lombaire (cette pathologie survient chez 45 à 50% des patients présentant des saillies lombaires diagnostiquées). Chez 10 à 11% des patients, il existe une combinaison de lésions L4-L5 et L5-S1 (moins souvent L3-L4 et L5-S1).

Dans près de 40% des cas, des maladies concomitantes sont observées, telles que l'antespondylolisthésis, la hernie discale, la spondylarthrose, le rétrospondylolisthésis, la non-coarthrose, etc. Dans la grande majorité des cas, la maladie se développe dans le contexte de l'ostéochondrose et d'autres changements dégénératifs-dystrophiques de la colonne vertébrale.

Si plus tôt la maladie est survenue principalement chez les personnes âgées, aujourd'hui le diagnostic de «protrusion» est posé aux jeunes (y compris les adolescents).

Facteurs de risque et causes

La saillie du disque se développe sous l'influence de facteurs provoquants, tels qu'un mode de vie sédentaire, une forte levée de poids, une activité physique inadéquate. Les patients âgés sont les plus sensibles à la protrusion (avec l'âge, la probabilité de développer des pathologies discales augmente considérablement).

Tout est à blâmer - des changements liés à l'âge dans le noyau pulpeux du disque intervertébral, entraînant une perte des propriétés d'amortissement des chocs et une diminution de l'élasticité de la capsule fibreuse.

Les principales raisons du développement de la protrusion L5-S1 sont énumérées ci-dessous. Il:

  • prédisposition génétique, traumatisme et infection;
  • Troubles métaboliques;
  • ossature musculaire insuffisamment développée du dos et du tronc;
  • stress excessif sur la colonne vertébrale;
  • mauvaise posture;
  • changements liés à l'âge;
  • maladies de la colonne vertébrale;
  • mouvements brusques, levage de poids «incorrect», etc..

Effets

Le renflement des vertèbres situées au niveau L5-S1 est lourd de conséquences désagréables. Comme mentionné précédemment, les plus dangereux sont les saillies postérieures et médianes. ils compliquent l'évolution de la maladie en raison des dommages rapides aux racines nerveuses.

Dans les cas graves, on observe un pincement de faisceaux entiers de fibres nerveuses (en médecine, ce phénomène est appelé pincement de la queue de cheval). Cela conduit à l'apparition de fortes douleurs dans le dos et le bas du dos, et en l'absence de traitement approprié, au handicap du patient..

Symptômes et méthodes de diagnostic

La saillie du disque dans le bas du dos provoque une compression des nerfs et l'apparition de douleurs. De plus, la nature des sensations douloureuses dépend de l'emplacement exact du disque affecté. Avec le déplacement du disque L5-S1, la plupart des patients se plaignent de douleurs dans l'espace intercostal et l'occiput.

Parallèlement à cela, les muscles de la zone affectée du dos commencent à s'affaiblir. Cela affecte tout d'abord les nerfs sciatiques..

Les principaux symptômes de la protrusion L5-S1 comprennent:

  • douleur dans les bras et les épaules;
  • sauts brusques de la pression artérielle;
  • perte de sensibilité des doigts;
  • maux de tête qui s'aggravent avec le mouvement.

Les symptômes énumérés ne peuvent pas être appelés uniques, ils sont donc souvent confondus avec les symptômes d'autres maladies et une fatigue banale. Parfois, les patients ne sont pas conscients de l'existence d'une protrusion et commencent à être traités pour d'autres maladies. Pas étonnant que cette thérapie s'avère inutile..

Selon les statistiques médicales, la protrusion du disque L5-S1 est présente dans 50% des cas de problèmes de dos, mais n'est détectée que chez 10% des patients. En règle générale, la saillie du disque est détectée par palpation, et d'autres techniques (examen échographique, radiographie, IRM) aident à déterminer avec précision la taille des dommages. Les données obtenues lors de l'examen sont utilisées par le spécialiste pour prescrire un traitement.

Traitement

En règle générale, le traitement de la saillie L5-S1 est effectué de manière conservatrice. Il doit être complet afin d'éliminer non seulement les symptômes, mais également les causes du développement.

Drogues

La liste des médicaments utilisés pour la protrusion L5-S1 comprend:

  • analgésiques;
  • les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • immunostimulants;
  • relaxants musculaires;
  • complexes de vitamines et minéraux.

Vidéo: "Protrusions de la colonne lombaire: réponses du médecin"

Chirurgie

Le traitement chirurgical de la protrusion L5-S1 est pratiqué dans les cas où le patient n'a pas été capable de supporter la douleur pendant une longue période. En outre, une intervention chirurgicale peut être prescrite si la pathologie a provoqué une violation des fonctions des organes internes.

Des techniques mini-invasives sont utilisées pour le traitement: vaporisation laser, hydroplastie. En outre, avec des saillies, une microdiscectomie est réalisée (un type d'intervention neurochirurgicale). L'opération est effectuée à l'aide d'un microscope spécial. Cela réduit le risque de récidive de la maladie..

Exercices, thérapie par l'exercice, massage

Dans le traitement de la protrusion, l'accent principal est mis sur la thérapie par l'exercice. Des exercices spéciaux améliorent l'état de la colonne vertébrale, des muscles et des ligaments. Les cours ont lieu sur un tapis doux deux fois par jour - le soir et le matin.

  • Allongez-vous sur le ventre. Soulevez alternativement vos jambes et pliez-les au niveau des genoux. Saisissez les pieds avec vos mains et tirez-les légèrement vers l'avant.
  • Allongez-vous sur le côté droit. Tirez votre jambe gauche vers votre torse et pliez-la au genou. Répétez le mouvement 6 à 8 fois, roulez de l'autre côté et faites les mêmes actions, mais avec le pied droit.
  • Allongez-vous sur le dos. Pliez les genoux, tirez la moitié supérieure du corps vers vos jambes. Les mouvements sont similaires à ceux effectués lors de l'entraînement de la presse. Mais dans ce cas, principalement les muscles de la région lombaire sont pompés..

Entre les exercices, vous devez faire une pause d'une à une minute et demie. Vous ne pouvez pas faire d'exercices de physiothérapie avec des corsets et des bandages.

Les procédures de massage occupent une place importante dans le traitement de la protrusion. Ils vous permettent d'éliminer mécaniquement la saillie, c'est-à-dire de ramener le disque à sa position d'origine.

En plus de l'effet mécanique sur la zone endommagée, le massage remplit d'autres fonctions importantes: il active les processus métaboliques dans les tissus, stimule la circulation sanguine.

Ceci est très important car le tissu cartilagineux du disque est nourri par les tissus environnants. L'apport accru de composants utiles aux tissus a un effet régénérant sur le disque.

Faites attention! Procédures de massage et exercices de physiothérapie - méthodes de traitement utilisées après l'élimination des symptômes aigus.

Traitement à domicile

Le traitement de la protrusion à domicile est réduit à l'adhésion à un régime (alimentation saine) et à une thérapie par l'exercice. Les méthodes folkloriques populaires et assez efficaces comprennent l'hirudothérapie (traitement avec des sangsues) et l'apithérapie (traitement avec des produits apicoles), mais il n'est pas recommandé de les utiliser sans l'autorisation du médecin traitant..

La prévention

Le mouvement est le meilleur moyen d'éviter la saillie du disque L5-S1. Pour s'en convaincre, il suffit de comprendre que le disque intervertébral n'a pas de vaisseaux à travers lesquels pourraient s'écouler des substances utiles. Les plaques d'extrémité adjacentes au corps vertébral deviennent la source de composants nutritionnels pour le disque..

Lorsqu'une personne est immobile, le disque reste sans alimentation. Lorsqu'une personne commence à bouger, le disque se redresse et se remplit de substances utiles..

Ainsi, la prévention de la protrusion de la colonne lombaire est réduite à:

  • mener une vie active (marche, natation, exercices matinaux, ski, etc.);
  • visiter un masseur;
  • des examens réguliers par un médecin (en particulier pour les personnes qui font du sport et qui travaillent dur).

Les mesures énumérées permettent d'éliminer les changements existants, d'empêcher la formation de saillies et de hernies intervertébrales.

Vidéo: "Les bienfaits de la nage pour la colonne vertébrale: comment nager correctement?"

Pronostic de rétablissement

Étant donné que la maladie est susceptible de s'aggraver, il est nécessaire de commencer le traitement le plus tôt possible. Si elle n'est pas traitée, la protrusion peut se transformer en hernie intervertébrale. Mais si vous consultez un médecin à temps (au premier ou au deuxième stade), vous pouvez restaurer la position normale du disque sans chirurgie.

Conclusion

La protrusion discale L5-S1 est une pathologie qui peut être éliminée sans chirurgie. L'essentiel est de suivre votre style de vie, de bien manger, de faire de la gymnastique, de consulter un massothérapeute expérimenté et de suivre des procédures de physiothérapie (si recommandé par votre médecin). Dans ce cas, la colonne vertébrale restera saine et mobile, et les saillies vous contourneront..

Articles Sur La Colonne Vertébrale

Comment soulager efficacement la douleur intense à l'intérieur du talon

La douleur au talon peut apparaître de manière totalement inattendue, tout en perturbant le mode de vie habituel par sa force et sa persévérance.

Corset pour l'ostéochondrose de la colonne lombaire

La zone la plus problématique de la colonne vertébrale est sa région lombaire. C'est cette zone qui subit un grand stress, car elle tient tout le haut du corps.