Douleur au coccyx: est-ce dangereux? Causes courantes, diagnostic et traitement

La connexion de la région coccygienne avec les organes environnants conduit au fait que la douleur dans le coccyx peut accompagner des maladies de n'importe quel système du corps. Chez les humains modernes, le coccyx continue de jouer un rôle important - c'est le principal support pour plier le corps ou s'asseoir. Dans le même temps, le plancher pelvien musculaire y est attaché, ce qui empêche la «perte» des organes pelviens.

Causes de la douleur dans le coccyx

Le coccyx est la partie extrême de la colonne vertébrale, composée de 3-6 vertèbres fusionnées et ressemblant à une pyramide inversée. Il est responsable de la redistribution adéquate des charges sur la colonne vertébrale, des mouvements de l'articulation de la hanche, du fonctionnement et du soutien des organes pelviens (rectum, systèmes urinaire et reproducteur). Chez les femmes, pendant le processus de travail, la partie coccygienne dévie vers l'arrière, ce qui augmente la cavité de sortie du bassin, facilitant l'accouchement.

Considérez certaines des causes de la douleur dans le coccyx:

  • Lésion de la partie coccygienne de la colonne vertébrale: ecchymoses, subluxations et même fractures lors de collisions ou de chutes, ainsi que lors d'un accouchement difficile.
  • La formation d'un kyste coccygien - l'apparition d'un passage épithélial dans un kyste congénital (capsules avec différents contenus: cheveux, sébum, pus).
  • Pathologies osseuses: ostéochondrose - lésions des disques intervertébraux avec pincement des racines nerveuses; ainsi que des formations tumorales du coccyx lui-même (tératome du coccyx avec destruction des vertèbres chez les enfants) ou cancer.
  • Troubles neurologiques associés à un nerf sciatique pincé (syndrome du piriforme), à ​​une hernie intervertébrale ou à des anomalies congénitales de la colonne vertébrale.
  • Maladies des organes pelviens: rectum (expansion des veines hémorroïdales, cancer, fissures anales); vessie (inflammation - cystite); organes génitaux (inflammation et adénome de la prostate, endométrite).
  • Opérations chirurgicales dans la zone ano-rectale (pour les hémorroïdes, les fissures ou les tumeurs), qui ont conduit à des cicatrices ou des adhérences.
  • La période de grossesse associée à l'augmentation rapide de l'utérus et à sa pression sur l'appareil ligamentaire et musculaire du plancher pelvien.

Les facteurs contribuant au développement de la douleur dans le coccyx comprennent: le sexe féminin (compte tenu de la plus grande mobilité de l'articulation coccygienne, qui est nécessaire pendant le processus de travail); âge avancé; faible activité physique, ainsi que des activités sportives traumatisantes (ski, vélo et motocyclisme).

Options de la maladie du coccyx

Pourquoi le coccyx fait-il mal? Découvrons-le. Les douleurs dans le coccyx elles-mêmes dépendent principalement de la nature de la maladie..

Traumatisme

Les contusions - ou blessures fermées - sont plus fréquentes dans l'enfance, ainsi que chez les athlètes professionnels (patineurs, snowboardeurs, motocyclistes, etc.). Elle s'accompagne d'une ecchymose avec une douleur sourde dans le coccyx en position assise et debout, dont la force est directement proportionnelle à la gravité de la blessure. Le traumatisme se manifeste souvent par des ecchymoses ("ecchymoses"), une gêne en se penchant et un gonflement local.

Une luxation du coccyx survient généralement lors de l'atterrissage dessus (parachutisme, ski) ou lors d'un impact. Le déplacement des parties articulaires est rare. Il s'accompagne d'une douleur aiguë dans le coccyx, qui s'intensifie avec un changement de position du corps, un gonflement. Parfois, l'acte de défécation est perturbé.

Avec les fractures, il y a une douleur intense dans le coccyx, un gonflement; la zone entre les fesses devient violette; il est impossible de se lever, de s'asseoir ou de s'allonger. Si les fragments sont déplacés, un "craquement" caractéristique peut être entendu lors de la palpation. Dans le même temps, la miction, la défécation et les rapports sexuels sont difficiles. Les fractures de la région sacrococcygienne se produisent lors de collisions ou de coups violents (dans les accidents de la route), ainsi que lors d'un travail rapide avec un grand enfant.

Kyste du coccyx

Un kyste coccygien est une formation congénitale dans le tissu sous-cutané sous la forme d'une capsule contenant des cheveux et du sébum.

C'est intéressant! Les cheveux en latin sont appelés «bu», d'où vient le deuxième nom de la maladie - kyste pilonidal.

Habituellement, la maladie est asymptomatique: il existe plusieurs parcours - des fistules - dans le pli interglutal, à travers lesquels le contenu du kyste sort. Mais lorsque la formation augmente, de grands canaux apparaissent. Ils ressemblent à une petite plaie ronde, cependant, contrairement à ce dernier, ils ne "envahissent" pas, mais restent toujours ouverts. Ces fistules sont la "passerelle" pour les bactéries, ce qui peut conduire à la suppuration du kyste - abcès pilonidal.

Un kyste se manifeste par des démangeaisons dans la région interglutéale, une douleur tirant autour du coccyx, une libération périodique du contenu du kyste (pus) et parfois une augmentation de la température. Une hygiène personnelle et intime incorrecte et irrégulière peut provoquer des convulsions.

Ostéochondrose

L'ostéochondrose est une affection qui survient lors du «vieillissement» ou de la destruction du disque intervertébral et se manifeste par une protrusion herniaire s'étendant entre les vertèbres, elle peut également provoquer des douleurs.

Lorsqu'une hernie se forme au niveau de l'articulation lombo-sacrée (lorsque le faisceau neurovasculaire est pincé), des douleurs surviennent dans le coccyx et le long de la surface externe des cuisses. Dans les mêmes zones, la sensibilité est parfois perturbée - activité motrice.

Lorsqu'il est comprimé par une hernie de la queue de cheval - la dernière partie de la moelle épinière - il y a une douleur lombaire intense de type «selle» (dans le périnée, le coccyx et l'intérieur de la cuisse). La sensibilité est perdue de manière asymétrique, une faiblesse musculaire, des troubles de la miction, de la défécation et un dysfonctionnement sexuel se produisent. Un amincissement de la peau, une desquamation et une chute de cheveux sont possibles dans ces zones..

Processus tumoraux

Dans la zone du coccyx, des tumeurs de cellules embryonnaires - des tératomes peuvent apparaître. Dans la littérature, ces néoplasmes sont appelés «tumeurs monstrueuses», tk. leur contenu peut être n'importe quel tissu, organe ou même un organisme (dents, cheveux, yeux, mains ou un parasite jumeau).

Les tératomes de la région sacrococcygienne sont des tumeurs congénitales qui sont plus fréquentes chez les filles. Ils apparaissent généralement comme une formation exclusivement externe, sans toucher les organes du corps. Mais parfois, de telles tumeurs peuvent être accompagnées d'anomalies dans le développement du bassin et des organes qui s'y trouvent..

Chez la femme, des tératomes ovariens surviennent, souvent asymptomatiques et diagnostiqués accidentellement lors de la première échographie. Rarement, ces néoplasmes peuvent être accompagnés d'une douleur sourde dans la région coccygienne. Le danger de telles tumeurs est qu'elles peuvent facilement devenir malignes - devenir malignes.

En outre, des sensations douloureuses dans le coccyx peuvent caractériser les néoplasmes des os pelviens - ostéo et chondrosarcomes. Au début, la maladie est asymptomatique (comme toutes les maladies oncologiques), après quoi une douleur tiraillante dans le coccyx apparaît - le premier symptôme d'un processus tumoral développé. Il convient de rappeler que les métastases peuvent également se propager dans les os pelviens - tumeurs filles de l'utérus, de la prostate et d'autres organes.

Compression du nerf sciatique

Avec des blessures ou une ostéochondrose de la région sacrée, un spasme et / ou une inflammation du muscle piriforme est possible. Ceci, à son tour, conduit à la compression du nerf sciatique et du soi-disant. Syndrome du piriforme.

La pathologie se manifeste par des douleurs de traction constantes dans les fesses, les régions sacrées et coccygiennes. La douleur augmente en marchant et en croisant les jambes en position assise. Souvent, la douleur se propage au bas de la jambe et au pied, accompagnée d'une sensation d'engourdissement, de «raideur» et d'une sensation de «chair de poule» sur la peau. Une faiblesse musculaire et même une absence totale de mouvement apparaissent.

Le syndrome peut être compliqué par des troubles de la miction, des selles et des douleurs pendant les rapports sexuels.

Maladies des organes pelviens

Les organes pelviens - l'extrémité de l'intestin (rectum), la vessie et les organes génitaux - peuvent affecter les maladies inflammatoires, infectieuses, oncologiques et autres. Chacune des pathologies notées peut provoquer des douleurs dans le coccyx..

Les hémorroïdes sont la maladie la plus courante du rectum. Il se développe à la suite de l'expansion et de la thrombose des veines hémorroïdaires. La maladie est précédée d'une constipation prolongée et d'un mode de vie sédentaire. La maladie se manifeste d'abord par des démangeaisons, puis par une douleur aiguë lors des selles (qui peut irradier - passer - vers le coccyx et le sacrum) et un écoulement sanglant sur papier.

Faites attention! Les symptômes décrits sont également caractéristiques du cancer rectal. Cependant, il existe une «règle d'or» qui permet de distinguer les hémorroïdes du cancer: avec les hémorroïdes, la douleur survient d'abord, puis le sang apparaît. Dans le cancer, le premier symptôme est toujours le sang, et ensuite seulement la douleur. Mais il convient de rappeler qu'une telle division est conditionnelle et que seul un diagnostic complet peut confirmer le diagnostic.

Avec la cystite - inflammation de la vessie - il y a des envies et des douleurs fréquentes pendant la miction. À la sensation de vidange incomplète de la vessie, des douleurs douloureuses de type ceinture dans le bas de l'abdomen, dans le périnée et dans la région du coccyx peuvent être ajoutées.

La prostatite, une maladie inflammatoire de la prostate, débute généralement par de la fièvre et des frissons, suivis de douleurs dans le coccyx, le bas du dos, le périnée, l'aine et le scrotum. L'envie d'uriner devient plus fréquente (surtout la nuit). Parfois, une hypertrophie de la prostate rend difficile la défécation - la constipation apparaît.

L'endométrite - inflammation de la couche interne de l'utérus - accompagne souvent la période post-partum, les examens vaginaux et les avortements. Il peut se manifester par de la fièvre, des écoulements purulents et / ou sanglants, ainsi que des douleurs tiraillantes dans le coccyx et le bas du dos, qui s'aggravent pendant les règles..

Cicatrices postopératoires

La douleur dans le coccyx peut être le résultat d'une chirurgie rectale antérieure. Dans de tels cas, la plaie guérit non pas par intention primaire, mais par intention secondaire (les bords de la plaie ne se rejoignent pas et un nouveau tissu apparaît entre eux - granulation). Cela conduit à la formation de cicatrices dures qui provoquent non seulement de la douleur, mais également une sténose - rétrécissement du rectum.

Grossesse et accouchement

Pendant la grossesse (souvent au cours des trimestres II et III), les filles ressentent une douleur sourde dans le coccyx. Ces sensations sont associées à la tension de l'appareil musculaire et ligamentaire due à l'utérus fortement agrandi. Dans ce cas, il y a un «étirement» physiologique des os pelviens, qui provoque des symptômes.

Immédiatement pendant l'accouchement et après la douleur dans le coccyx peut être douloureuse, terne ou aiguë, selon la blessure possible: subluxation ou fracture du coccyx. De telles conditions provoquent un accouchement rapide avec un gros fœtus, lorsque la taille du bassin ne correspond pas à la taille de l'enfant (bassin cliniquement et / ou anatomiquement étroit, gros fœtus, grossesse post-terme).

Diagnostic de la douleur dans le coccyx

Chacune des pathologies ci-dessus nécessite une approche distincte du diagnostic:

  1. Le traumatisme du coccyx sera déterminé par examen (changement de forme et douleur), palpation de la région coccygienne (palpation et détection d'une mobilité excessive, "crunch"), examen numérique du rectum, ainsi que des méthodes de diagnostic complémentaires: radiographie, imagerie par résonance magnétique et informatique.
  2. Un kyste coccygien est confirmé par un examen visuel (présence de trous suintants, ainsi que de douleurs). Le contraste est également possible - l'introduction de colorants dans la cavité du kyste pour déterminer ses cours - fistules - avant l'opération.
  3. L'ostéochondrose ne peut être déterminée que par un examen neurologique complet et des méthodes d'examen supplémentaires: diagnostic par rayons X et tomographie.
  4. Les tératomes sont souvent trouvés lors d'un examen échographique d'une femme enceinte. Le diagnostic échographique est également efficace pour les tumeurs de l'ovaire et de la prostate. Les néoplasmes osseux sont visualisés sur une radiographie ou une tomographie. Dans ce cas, il est possible d'utiliser la scintigraphie osseuse (introduction de radionucléides dans l'organisme et suivi de leur distribution: il y a généralement une accumulation accrue de radio-isotopes dans le tissu tumoral).
  5. La compression du nerf sciatique est déterminée par un neurologue lors d'un examen neurologique. Et pour établir la véritable cause de la maladie et de la douleur dans le coccyx (ostéochondrose, inflammation) peut être une radiographie ou une tomographie.
  6. Les maladies des organes pelviens sont diagnostiquées par examen digital du rectum (sur la chaise gynécologique, en position genou-coude) ou par examen vaginal. Il est également nécessaire de réaliser des diagnostics échographiques (vaginaux ou rectaux à l'aide d'un capteur spécial).
  7. Les cicatrices postopératoires peuvent être déterminées par les données sur les opérations effectuées, ainsi que par examen et / ou examen rectal.
  8. Les blessures au coccyx pendant le travail sont diagnostiquées par sensation (palpation), examen numérique et tomographie.

Traitement de la douleur au coccyx

Chacune des pathologies probables a des principes généraux de traitement, mais il convient de rappeler que tout cas clinique nécessite des tactiques médicales individuelles et que seul un médecin peut prescrire des médicaments.

Blessure au coccyx

Les premiers soins pour un coccyx meurtri consistent à prendre une position couchée (pour améliorer l'écoulement du sang de la zone touchée), à ​​appliquer du froid sur le site de la blessure et à effectuer un diagnostic par rayons X le plus tôt possible pour exclure une fracture.

Si l'ecchymose est confirmée en raison d'une douleur intense, vous devez limiter l'activité physique pendant une semaine; refusez de vous asseoir pendant ce temps ou utilisez un rouleau orthopédique souple (ce qui réduit la charge sur le coccyx). Pour le soulagement de la douleur, vous pouvez utiliser des anti-inflammatoires sous forme de comprimés (paracétamol, ibuprofène), de poudre (Nimesil), de pommade (indométacine) ou de suppositoires (cétonal).

En cas de subluxation du coccyx, elle est réduite. Repos, les anti-inflammatoires indiqués et les exercices de physiothérapie sont également prescrits..

En cas de fracture du coccyx, des méthodes de traitement conservatrices sont d'abord prescrites, similaires au traitement des ecchymoses. Mais si la douleur dans le coccyx ne disparaît pas et que des fragments d'os blessent les organes, une opération pour retirer le coccyx est indiquée - une coccygectomie. La chirurgie est radicale et nécessite une longue période postopératoire..

Kyste coccygien

Le traitement d'un kyste coccygien n'est effectué que chirurgicalement. Pour cela, au moment de la rémission (en l'absence d'inflammation), les passages fistuleux primaire et secondaire sont excisés et le kyste est drainé (c'est-à-dire que son contenu est éliminé). Après cela, les bords de la plaie sont suturés.

En période postopératoire, il est nécessaire de prendre des antibiotiques à large spectre pour prévenir l'infection de la plaie (Cefotaxime), ainsi que le soulagement de la douleur (Analgin). Pendant deux semaines après l'opération, le patient adhère au repos au lit (ou exclut la position assise), après quoi il introduit des exercices de physiothérapie.

Ostéochondrose

Le traitement de l'ostéochondrose commence par des médicaments: analgésiques (Analgin, Novocain), anti-inflammatoires (Diclofénac, Ibuprofène) et relaxants musculaires visant à détendre les muscles (Midocalm, Baclofène). En outre, le complexe de thérapie comprend la gymnastique thérapeutique, le massage et la physiothérapie (électrophorèse, darsonval).

Si ces méthodes sont inefficaces (ou avec la progression d'une hernie intervertébrale, ainsi que la compression des racines nerveuses), il est nécessaire d'effectuer une opération pour enlever le sac herniaire et / ou établir un disque intervertébral artificiel.

Maladies tumorales

Les tératomes malins associés à des malformations fœtales entraînent généralement une mortalité post-partum précoce. Alors que les tératomes bénins sont excisés dans les tissus sains et n'interfèrent pas avec la vie ultérieure.

Avec le tératome ovarien chez les filles et les femmes, une partie de l'ovaire est retirée et, après le début de la ménopause, l'utérus avec appendices.

En cas de cancer du coccyx - ostéosarcome - le traitement commence par une chimiothérapie préliminaire, puis se poursuit par une ablation chirurgicale de la tumeur et se termine par le dernier cours de chimiothérapie.

Compression du nerf sciatique

Pour réduire la réponse inflammatoire, soulager la douleur et réduire l'œdème, des anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène, kétoprofène) sont utilisés. S'ils sont inefficaces, il est possible d'utiliser des glucocorticostéroïdes (Celeston, Medrol).

Afin de soulager la douleur, des blocages avec des anesthésiques (Novocaïne, Lidocaïne) sont effectués. Avec un spasme du muscle piriforme, des relaxants musculaires (Mydocalm, Tizanidine) sont prescrits. Et pour augmenter la circulation sanguine et le métabolisme dans le foyer affecté, des vasodilatateurs sont utilisés - des moyens de vasodilatation (Trental).

La thérapie auxiliaire visant à restaurer les fibres nerveuses endommagées est des préparations multivitaminées du groupe B (Neurobeks).

Pendant la période de récupération, la physiothérapie (phonophorèse, magnétothérapie) et le massage sont extrêmement efficaces.

Maladies des organes pelviens

  • Le traitement des hémorroïdes commence par des méthodes conservatrices: une alimentation riche en fibres, l'utilisation de pommades (Proctosedil, Aurobin) et de suppositoires (Posterisan, Relief-A). En même temps que le traitement local et le soulagement de la douleur, des agents systémiques sont prescrits - les venotoniques (Ascorutin, Troxevasin), visant à augmenter le tonus des veines hémorroïdales. Aux stades avancés de la maladie, des méthodes chirurgicales sont utilisées - ablation des ganglions hémorroïdes au moyen de la sclérothérapie (introduction d'un adhésif dans les vaisseaux), coagulation infrarouge («cautérisation») et ligature au latex (serrage des vaisseaux avec un anneau élastique).
  • En cas de complications - thrombose des veines hémorroïdaires - l'ablation classique des ganglions selon Morgan est montrée - hémorroïdectomie. Il s'agit d'une intervention radicale sous anesthésie générale pour l'ablation des veines dilatées et thrombosées.
  • Le traitement de la cystite bactérienne consiste en des antibiotiques (Ciprofloxacine, Cifran). Si la cystite est virale ou fongique, Alviron ou Nystatin sont respectivement prescrits. Des antispasmodiques sont également utilisés - des médicaments qui soulagent les spasmes musculaires de la vessie (Papaverine, No-shpa). Dans la pratique, des préparations à base d'ingrédients à base de plantes sont souvent utilisées, ce qui facilite l'écoulement de l'urine et dissout le "sable" éventuel (Cyston).

Un élément important de la gestion de la douleur est le contrôle des maladies concomitantes (adénome de la prostate, rétrécissement de l'urètre) et des foyers d'infections (amygdalite chronique, caries).

  • Le traitement de la prostatite est représenté par des médicaments antibactériens (Ofloxacine, Azithromycine). Pour réduire la compression des voies urinaires, des alpha-bloquants (Tamsulosine, Prostatilen) sont utilisés. Souvent, des agents sont prescrits pour stimuler le système immunitaire - T-activine, Viferon. La physiothérapie est également efficace: l'électro- et la phonophorèse.
  • Le traitement de l'endométrite avec saignement commence par l'arrêt de l'écoulement du sang (Ergotal pour augmenter le tonus de l'utérus, Vikasol pour améliorer la coagulation du sang, froid dans la région utérine). Le traitement se poursuit avec des agents antibactériens et antifongiques (Doxycycline, Trichopolum, Nystatine). En cas de dysfonctionnement des ovaires, une physiothérapie (échographie pulsée, électrophorèse) est prescrite. Avec l'inefficacité de la physiothérapie, lorsque la fonction des ovaires ne s'est pas rétablie, un traitement de substitution avec des médicaments hormonaux est utilisé.

Cicatrices postopératoires

L'aide à la formation de cicatrices consiste en une physiothérapie: diathermie, électrophorèse et application de paraffine. Avec l'inefficacité du traitement conservateur, un chirurgien est utilisé - excision du tissu cicatriciel et une nouvelle comparaison des bords de la plaie.

Blessure au coccyx lors de l'accouchement

Les blessures du coccyx pendant l'accouchement - subluxations ou fractures - sont traitées de la même manière que les blessures traumatiques similaires reçues d'une autre manière. Le traitement est démarré immédiatement après la stabilisation de l'état post-partum..

Exercices de physiothérapie pour la douleur

La gymnastique thérapeutique vise non seulement à se débarrasser de la douleur dans le coccyx, mais également à augmenter le tonus des muscles du plancher pelvien, ainsi que le renforcement général du corps. Cependant, il existe un certain nombre de restrictions: vous ne pouvez pas courir, sauter, faire des mouvements brusques (en particulier les mouvements de jambes) - tous les exercices doivent être effectués lentement et en douceur. Si de l'inconfort et de la douleur sont ressentis, il vaut la peine de réduire l'intensité de la gymnastique ou de prendre un court repos..

Faites attention! Les exercices de physiothérapie sont contre-indiqués en cas de température corporelle élevée, de cancer, d'inflammation, de luxations aiguës et de fractures du coccyx, ainsi que d'exacerbations de maladies chroniques des systèmes cardiovasculaire (hypertension artérielle, insuffisance cardiaque), endocrinien (diabète) et autres.

La gymnastique doit commencer par un échauffement préliminaire et être complétée par un léger étirement des muscles. Dans ce cas, le complexe d'exercices lui-même doit être répété au moins 2-3 fois par semaine..

  • Allongé sur le ventre, levez simultanément les bras et les jambes redressés. Dans le même temps, maintenez-les au point le plus élevé pendant quelques secondes. Il y a une pause de 5 secondes entre les remontées mécaniques. Répétez 5 à 10 fois.
  • Dans la même position, placez vos mains sur vos épaules. Pliez votre jambe au niveau de l'articulation du genou, en la prenant sur le côté. Regardez le genou pendant quelques secondes et revenez à la position de départ. Répéter 5-10.
  • Allongé sur le dos, abaissez vos pieds au sol et tirez-les vers vos fesses. Pressez une balle ou un oreiller dans vos genoux. Serrez l'objet avec vos genoux pendant 5 secondes, puis reposez-vous pendant 10 secondes. Répétez 10 à 15 fois.
  • Sans relâcher le ballon (oreiller) des genoux, resserrez les muscles abdominaux, restez dans cet état pendant 4 à 5 secondes et détendez-vous. Répétez 10 à 15 fois.
  • Allongé sur le dos avec les genoux pliés, soulevez et abaissez périodiquement votre bassin, en vous attardant dans chaque position pendant 3-5 secondes. Dans ce cas, les pieds doivent être fermement sur le sol. Répétez 10 à 15 fois.
  • Dans la même position, saisissez vos genoux avec vos mains, roulez à droite et à gauche. Répétez 10 à 15 fois dans chaque direction.
  • Dans la même position, tirez vos genoux contre votre poitrine, maintenez-les dans cette position pendant 3 à 5 secondes, puis abaissez vos jambes au sol. Répétez 7 à 10 fois.
  • Dans la même position, redressez vos bras, soulevez votre torse en essayant de toucher vos genoux avec votre front. En même temps, resserrez vos muscles abdominaux et détendez votre cou. Au point le plus élevé, attardez-vous pendant quelques secondes et détendez-vous. Répétez l'exercice à nouveau 7 à 10 fois.
  • Debout, les jambes droites, tirez votre genou contre votre poitrine en le saisissant à deux mains. Congelez au point maximum pendant 5 secondes, puis répétez l'exercice pour l'autre jambe (5 à 10 fois).
  • Dans la même position, effectuez des virages latéraux vers la gauche et la droite 10 à 15 fois, puis des va-et-vient le même nombre de fois..

Vous devez compléter la série d'exercices avec des étirements:

  1. Allongez-vous sur le ventre, placez vos mains devant vous à la largeur des épaules et redressez-les en cambrant le dos. Restez dans cette position pendant 15 à 30 secondes, respirez lentement et profondément.
  2. Asseyez-vous à genoux avec vos fesses fermement appuyées contre vos tibias et vos talons. Penchez-vous en avant, les bras étendus et essayez de toucher le sol avec votre front. Maintenez la position pendant 15-30 secondes en respirant lentement.
  3. Mettez-vous à quatre pattes, puis soulevez votre coccyx en redressant vos membres. Le poids est réparti sur les mains et les pieds. Restez en position pendant 15 à 20 secondes, respirez profondément.
  4. Debout à quatre pattes, autour du dos, en le cambrant vers le haut. Maintenez la position pendant 15-20 secondes.
  5. En position debout, pliez le dos en tenant le bas du dos avec vos mains. Restez en position pendant 15 à 20 secondes, respirez profondément.

Le complexe de gymnastique indiqué doit être commencé par 5-6 exercices, en augmentant progressivement leur nombre. Avec une mauvaise préparation générale du corps, vous ne pouvez vous limiter qu'aux étirements, en ajoutant périodiquement des exercices de la liste.

Avec une douleur intense dans le coccyx, il vaut la peine de faire de la gymnastique avec un minimum de stress sur la colonne vertébrale:

  • Penchez votre bassin contre la table et posez vos mains sur la surface. Prenez 10 à 12 respirations / respirations.
  • Alignez votre dos à l'aide d'une table / chaise. Détendez les muscles de votre corps et retenez votre souffle pendant 15 à 20 secondes.
  • Devenez en position genou-coude sans cambrer le dos. Prenez 10 à 12 respirations / expirations profondes.
  • Allongez-vous sur le sol, en appuyant fermement les omoplates sur la surface. Inspirez et expirez calmement - 10 à 12 fois.

De plus, après l'effort (ou avant le coucher), le massage de la zone du coccyx est efficace. Il est nécessaire de commencer par frotter la zone touchée avec des mains chaudes avec de l'huile essentielle ou végétale. De plus, en serrant les mains en un poing, appuyez sur les os sur les muscles du bas du dos et du coccyx, tout en effectuant des mouvements circulaires. L'automassage peut être complété par des caresses et des caresses. Il convient de noter que la procédure de massage ne doit pas durer plus de 20 minutes et apporter de la douleur.

Mesures préventives

La prévention de la douleur dans le coccyx consiste en la normalisation générale du mode de vie:

  1. régime équilibré;
  2. perte de poids si vous êtes en surpoids;
  3. activité physique périodique à l'exclusion de la surcharge et de l'hypothermie;
  4. abandonner les mauvaises habitudes: le tabagisme et l'alcool;
  5. surveillance constante des maladies chroniques du système cardiovasculaire (hypertension), endocrinien (diabète, obésité), etc..

Parmi les mesures privées, il convient de suivre:

  • diversifier les aliments avec une grande quantité de fibres, ce qui normalise le péristaltisme (contractions en forme de vague) de l'intestin, ainsi que des selles;
  • diagnostiquer et traiter en temps opportun les blessures de la colonne vertébrale et sa courbure (cyphose, lordose);
  • éviter les longs séjours dans des positions non anatomiques;
  • contrôler la pathologie des pieds (pied bot, pieds plats);
  • surveiller l'hygiène personnelle et intime, prévenant ainsi les maladies inflammatoires;
  • traiter en temps opportun les foyers d'inflammation chronique - amygdalite (inflammation des amygdales), caries, etc.
  • faites attention à la perte de poids inexpliquée, aux ganglions lymphatiques enflés, à la faiblesse constante, à la fatigue et à d'autres signes d'un processus oncologique dans le corps.

Les patients en période postopératoire doivent répartir correctement et précisément l'activité physique, en évitant les tensions et les ruptures de la plaie postopératoire (causes possibles de formation de cicatrices à l'avenir).

Les femmes enceintes doivent s'inscrire à la clinique prénatale en temps opportun (avant la 12e semaine) et subir des tests de dépistage des infections TORCH (toxoplasmose, rubéole, cytomégalovirus et herpès) à temps. Ce dernier peut provoquer des anomalies congénitales fœtales, y compris des tératomes.

Les personnes impliquées dans des sports traumatiques (snowboarders, motos, cyclistes, etc.) doivent subir des examens préventifs annuels pour exclure ou contrôler les «anciennes» blessures.

Le coccyx est un support important de notre corps, par conséquent, des douleurs périodiques dans le coccyx devraient être l'impulsion d'un voyage extraordinaire chez le médecin!

Douleur dans la région du coccyx ou du coccyx - ses causes et son traitement

Malgré le fait que pour une personne le coccyx est un organe rudimentaire, c'est-à-dire qu'il ne joue pas un grand rôle dans la vie quotidienne, la douleur dans la région du coccyx est un gros problème. Cette localisation de la douleur est caractéristique d'un grand nombre de maladies de profils variés, qui peuvent être à la fois mineures et assez graves. Par conséquent, une personne confrontée à un symptôme similaire doit tout d'abord déterminer pourquoi le coccyx fait mal..

Les principales causes et types de douleur dans le coccyx

Les mécanismes d'apparition de la coccygodynie sont différents. Il existe une liste des raisons les plus courantes expliquant pourquoi le coccyx et la colonne vertébrale ci-dessous peuvent faire mal:

  • blessure traumatique,
  • lésion tumorale,
  • passage coccygien épithélial (kyste),
  • augmentation du stress sur la colonne vertébrale en cas d'obésité ou de grossesse,
  • les hémorroïdes,
  • syndrome du piriforme,
  • l'endométriose,
  • maladies de la colonne lombo-sacrée,
  • coccygodynie d'origine inconnue.

Lorsque le coccyx fait mal, il est nécessaire de savoir si les sensations de douleur sont primaires ou surviennent avec l'irradiation des organes de la région anorectale (liées à l'anus et au rectum).

Douleur émanant du coccyx et du sacrum

Avec la pathologie de la colonne vertébrale sacrococcygienne, ainsi que du bas du dos sous le coccyx, une douleur tiraillante ou vive apparaît dans la région du coccyx.

Souvent, le médecin, déjà en train de prendre une anamnèse pour la douleur dans la région du coccyx, avance une hypothèse diagnostique correcte. Par conséquent, le sujet doit décrire précisément et clairement les sensations qu'il éprouve. Si le coccyx fait mal depuis longtemps, le patient doit essayer de se rappeler quelle situation a déclenché le développement des symptômes et ce qui a contribué à affaiblir les manifestations..

Blessure

Une douleur assez prononcée dans la région du coccyx se produit lors d'une chute infructueuse et en frappant le dos contre des objets durs. Habituellement, les personnes dans ces cas se rendent dans des centres de traumatologie, où elles ne révèlent souvent qu'une lésion des tissus mous..

Une douleur aiguë sous le coccyx peut être le résultat de fractures ou de fissures. Un médecin inexpérimenté peut ne pas voir ces changements avec une radiographie conventionnelle. Par conséquent, pour objectiver l'étude, la radiographie est réalisée en plusieurs projections..

Pendant l'accouchement, une subluxation peut se produire - le coccyx recule trop et devient hypermobile, provoquant des douleurs lors du mouvement.

La douleur post-traumatique non traitée peut devenir chronique, nuire gravement à la qualité de vie et affecter les performances.

Il est difficile de dire sans équivoque pourquoi le coccyx peut faire mal après une longue période de temps après une blessure ou une chute. Cela est peut-être dû au développement de l'arthrose de la zone endommagée. La deuxième option, expliquant les causes de la douleur dans le coccyx à la fin de la période de blessure, parle de la progression et de la manifestation rapide des processus dégénératifs-dystrophiques dans la zone décrite de la colonne vertébrale.

Dans la plupart des cas, les blessures au coccyx ne nécessitent pas de traitement spécial. Cependant, dans certaines situations, une réduction rectale et même une intervention chirurgicale sont nécessaires..

Maladie pilonidale

C'est le terme que les auteurs médicaux anglophones appellent une anomalie du développement, dans laquelle un passage épithélial rudimentaire (canal) se situe dans le pli entre les fesses. Avec une évolution non compliquée de la maladie pilonidale, il n'y a pas de douleur dans le coccyx. Il n'apparaît que lorsque les follicules pileux, le contenu des glandes sudoripares et sébacées bloquent l'ouverture primaire de ce canal..

Une douleur intense dans le coccyx dans cette condition est due au fait que la microflore résidente rejoint assez rapidement le processus pathologique et provoque des complications purulentes. Les sentiments peuvent devenir intolérables si le processus n'est pas diagnostiqué à temps à l'aide d'ultrasons, de rayons X, dans certains cas - des échantillons de décharge de la fistule, et n'est pas arrêté. En cas de suppuration du kyste pilonidal, une exérèse chirurgicale de la zone [E1], un drainage et des antibiotiques sont recommandés.

Les tumeurs

Tératomes - les tumeurs des cellules germinales qui ne sont pas caractéristiques d'une localisation donnée ont un schéma de manifestation similaire à la maladie pilonidale. Cela peut être des os, des tissus musculaires, des cheveux et des ongles..

Dans la plupart des cas, les tératomes sont bénins. Ils sont diagnostiqués par échographie avant la naissance du bébé. La maladie peut ne pas se manifester avant l'âge adulte ou jusqu'à ce que la tumeur soit infectée. Dans ce cas, il y a une douleur, une sensation de présence d'un corps étranger dans le coccyx, une rougeur et un gonflement.

Si une formation bénigne est trouvée, une intervention chirurgicale est nécessaire. Le tératome malin nécessite une chimiothérapie.

Obésité

Avec l'augmentation du poids, la charge sur la colonne vertébrale inférieure augmente. Cela explique pourquoi le coccyx fait mal dans l'obésité. Dans ce cas, le bas du dos souffre le plus. Par le même mécanisme, le syndrome apparaît chez les femmes qui portent un enfant. La douleur au coccyx pendant la grossesse est associée à un stress accru sur les parties inférieures de la colonne vertébrale.

Cependant, en présence de coccygodynie chez un patient obèse, il ne vaut pas la peine d'attribuer les symptômes émergents à des manifestations d'obésité. Il est nécessaire d'exclure une pathologie plus grave et dangereuse qui provoque des manifestations similaires..

Parfois, la douleur peut être idiopathique - c'est-à-dire qu'elle apparaît et disparaît de manière inattendue, alors qu'il est impossible de déterminer la cause de son apparition. Avec de telles manifestations, un cours de physiothérapie et des analgésiques sont prescrits..

Douleur irradiant vers le coccyx

Il existe un certain nombre de conditions qui provoquent des douleurs dans le coccyx qui ne sont pas liées à des dommages à la structure des vertèbres coccygiennes. Il peut s'agir de maladies du système génito-urinaire ou du système musculo-squelettique:

  • types d'hémorroïdes externes et internes,
  • tumeurs bénignes et malignes du système génito-urinaire,
  • lésion métastatique de la région,
  • adénomyose,
  • maladies dégénératives-dystrophiques et inflammatoires de la colonne vertébrale et des structures paravertébrales.

Les hémorroïdes

Les hémorroïdes sont l'une des maladies les plus désagréables qui causent de la douleur dans la zone décrite. C'est une maladie des veines hémorroïdales, situées sous la membrane muqueuse tapissant la paroi rectale. Cela peut être aigu ou chronique. L'apparition d'un syndrome douloureux avec hémorroïdes dans la région du coccyx résulte de l'irradiation des sensations.

Les hémorroïdes surviennent souvent chez les femmes après l'accouchement et sont une complication post-partum courante.

Une exacerbation des hémorroïdes chroniques s'accompagne d'une douleur intense. La température augmente, l'état de santé général est perturbé, la pression augmente, la fréquence cardiaque et le pouls augmentent. Dans un cours chronique, la douleur apparaît en position assise, surtout pendant une longue période. La défécation se produit moins fréquemment, car ce processus s'accompagne de douleur, de sensation de brûlure dans la région périanale due à la macération (gonflement) de la région anorectale. Par conséquent, dans certains cas, il est logique d'utiliser des laxatifs..

Avec la douleur qui survient dans le cadre de l'évolution chronique des hémorroïdes, les patients ont tendance à faire pression sur l'anus, essayant ainsi d'affaiblir par réflexe les impulsions de la douleur. Pour faire face à cette condition, il est nécessaire de consulter un proctologue et de subir une rétroscopie..

Les tumeurs

Les néoplasmes des organes pelviens, des organes génitaux, ainsi que des foyers métastatiques dans les os de la colonne vertébrale dans le cancer primaire d'autres localisations peuvent provoquer des douleurs dans la région du coccyx. Ils apparaissent également en raison du rayonnement de la douleur provenant d'autres organes..

Si le coccyx fait mal chez les hommes, il faut rechercher la cause parmi les maladies du rectum - il peut s'agir de tumeurs bénignes ou de cancer. Les femmes sont plus susceptibles d'avoir une atteinte ovarienne, cervicale ou mammaire.

Le traitement des tumeurs implique généralement une intervention chirurgicale et une chimiothérapie.

Syndrome du piriforme

Les blessures, la courbure de la colonne vertébrale, un effort physique intense, ainsi que des caractéristiques anatomiques peuvent provoquer des spasmes dans le muscle piriforme, entraînant une compression du nerf sciatique, ce qui provoque des douleurs brûlantes ou tiraillantes.

Les sensations émanent du milieu de la fesse et se propagent le long de la jambe, peuvent être données aux zones coccygienne et aine.

Le syndrome du piriforme est un diagnostic assez rare, qui peut être confirmé en effectuant un blocage de la novocaïne. Si les sensations de douleur ont disparu, le diagnostic est confirmé. Les AINS et les relaxants musculaires sont utilisés pour réduire la douleur.

L'endométriose

La moitié féminine de la population a une maladie associée à une ectopie (déplacement des tissus vers un endroit inhabituel pour elle) de l'endomètre rejeté, qui tapisse normalement la cavité utérine. Avec l'adénomyose, ses cellules peuvent être détectées dans le myomètre. Par conséquent, avec l'endométriose, le coccyx fait également beaucoup mal..

L'endométriose peut affecter non seulement l'utérus, mais également d'autres organes. Dans la plupart des cas, ce sont les ovaires. Avec cette localisation de la maladie, une femme s'inquiète de la douleur douloureuse au coccyx. L'apparition de cellules endométriales dans le tissu pulmonaire et le tissu rétrobulbaire de l'œil est possible. Le traitement de la douleur dans le coccyx avec adénomyose est décidé par le gynécologue en collaboration avec le chirurgien.

Le coccyx fait constamment mal chez les femmes avec des dommages aux structures utérines. Pendant la menstruation, la douleur s'intensifie plusieurs fois. Pour la même raison, le coccyx fait mal après l'accouchement..

L'échographie est utilisée pour diagnostiquer la maladie. Le traitement comprend souvent la laparoscopie (moxibustion), la contraception orale et l'hormonothérapie.

Maladies de la colonne lombo-sacrée

Ce groupe de maladies comprend l'ostéochondrose de la colonne lombo-sacrée. Souvent, le dos fait mal à droite ou à gauche. Mobilité et douleur éventuellement limitées en se levant et en redressant le dos.

Un neurologue s'occupe du problème du traitement. Le même spécialiste effectue des diagnostics. La douleur dans la région du coccyx est déterminée par palpation. Un neurologue examine des symptômes et des réflexes spécifiques. Puis il décide comment guérir la douleur dans le coccyx..

Caractéristiques de la douleur

La nature des sensations diffère selon la cause de la douleur. Par conséquent, le médecin, en se concentrant sur les symptômes, peut déjà tirer des conclusions sur la nature de la maladie. Les informations présentées dans le tableau sont importantes pour le diagnostic différentiel, la détermination rapide des tactiques de gestion des patients et la nomination d'un traitement efficace contre le coccyx..

CauseCaractéristiques de la douleur, symptômes
BlessureAntécédents de bleus ou de chutes. Syndrome de douleur aiguë. A long terme, sensations douloureuses.
Les hémorroïdesLa douleur survient lors des selles ou des efforts. Sont accompagnés de saignements ou de perte de nœuds de l'anus.
AdénomyoseLa coccygodynie est permanente. Pire pendant la menstruation.
Maladie pilonidaleLa région lombaire et coccyx devient œdémateuse, hyperémique. La douleur est très prononcée, insupportable. Les températures générales et locales augmentent.
Formations tumorales de localisation variéeLes manifestations de compression par le volume du tissu du principal organe affecté sont mises en évidence. Le coccyx peut faire mal constamment et ne pas céder au soulagement de la douleur. Alors le pronostic est défavorable. Diminue le poids corporel.
OstéochondroseLe syndrome douloureux augmente en se levant et en étendant le dos. La rigidité du mouvement est caractéristique.
Syndrome du piriformeDouleur dans la jambe gauche ou droite, douleur naturelle ou brûlure. Se propage du milieu des fesses vers le bas de la jambe avec irradiation dans l'aine et le coccyx.

Diagnostic des maladies

Pour répondre à la question de savoir quoi faire si le coccyx fait mal, il est tout d'abord nécessaire de procéder à un diagnostic complet. Un grand nombre de spécialistes concernés sont impliqués - gynécologues, chirurgiens, andrologues, oncologues, neurologues, néphrologues, ainsi que des médecins généralistes - pour déterminer pourquoi le coccyx fait mal.

Il existe une liste des procédures de diagnostic nécessaires qui vous permettent de déterminer pourquoi le coccyx fait mal. Tout d'abord, ceux-ci incluent:

  • Radiographie de la colonne lombo-sacrée en plusieurs projections,
  • tomographie du dos,
  • examen échographique de la cavité abdominale et du petit bassin pour exclure une pathologie gynécologique,
  • examen rectal du doigt chez l'homme,
  • examen vaginal chez la femme,
  • sang pour les biomarqueurs.

Traitement

Après avoir déterminé la maladie, un traitement de la douleur dans le coccyx est prescrit. Il s'agit d'un problème multidisciplinaire, il est résolu avec le médecin, en tenant compte de la raison du développement.

Pour soulager la douleur, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits. Le cours d'admission ne doit pas dépasser 5 à 7 jours. Ces médicaments peuvent à la fois éliminer la douleur dans le coccyx et soulager l'inflammation. Pour l'inflammation, une antibiothérapie est également recommandée..

Si les AINS sous forme de comprimés et de pommades n'aident pas, ils ont recours à des injections locales d'anesthésiques, qui soulagent les spasmes des tissus environnants. La procédure peut éliminer complètement la coccygodynie.

Après l'exclusion d'un processus inflammatoire aigu, une physiothérapie peut être prescrite - magnétothérapie, traitement aux ultraviolets et au laser.

Si le traitement du coccyx n'a donné aucun résultat et que la douleur ne diminue pas, les médecins ont recours à la coccycotomie, c'est-à-dire à l'ablation du coccyx.

Si le traitement a réussi, des oreillers spéciaux et une forme de coin ou de beignet peuvent être utilisés pour éviter les rechutes et décharger la zone du coccyx..

Douleur dans la région du coccyx: comment les classer et s'en débarrasser correctement (4 photos)

À cause de ce que le coccyx peut blesser: les principales causes et les méthodes de diagnostic

Le plus souvent, la douleur dans la région du coccyx, s'intensifiant avec une longue assise dans la même position, une pression et une sensation de brûlure, provoquent les raisons suivantes:

  1. Traumatisme - contusion, luxation, fracture. Le cas le plus courant. Peut être le résultat d'un sport ou d'un accident. Il se manifeste souvent dans l'équitation et les cyclistes. Chez la femme, des sensations douloureuses dans la région du coccyx peuvent apparaître après l'accouchement. Des études telles que les rayons X et la tomographie aideront à confirmer la cause. Après une blessure, le repos au lit, le port d'un corset et la gymnastique spéciale sont présentés pendant 1 à 2 semaines.
  2. Maladies du système musculo-squelettique. Ce groupe de causes qui provoquent des douleurs dans la région du coccyx comprend l'ostéochondrose, le déplacement des disques intervertébraux, les nerfs pincés. Le médecin découvre la raison lorsqu'il est examiné par palpation. Pour établir avec précision la maladie, une tomographie et des radiographies sont prescrites. L'acupuncture et le port d'un corset spécial aident à éliminer les sensations douloureuses.
  3. Grossesse. Lorsque vous portez un bébé, les os du bassin d'une femme se dilatent, provoquant une légère inclinaison vers l'arrière, et un fœtus qui grossit peut pincer les nerfs. Comme il n'est pas souhaitable pour les femmes enceintes de suivre un traitement médicamenteux, en cas de douleur, il est important de choisir la bonne position pour dormir, de porter un bandage, de ne pas s'asseoir constamment sur une surface molle, de faire de la thérapie par l'exercice.
  4. Maladies du système excréteur. Des maladies telles que les hémorroïdes, la prostatite, les cicatrices postopératoires, l'inflammation peuvent provoquer des douleurs dans la région du coccyx. C'est particulièrement aigu lors du levage et de l'inclinaison. Ce cas nécessite, en plus d'un examen visuel, d'examiner le sang, les matières fécales et l'urine, d'effectuer une échographie et un examen endoscopique de l'intestin.
  5. Assis fréquent sur des surfaces trop molles. Le coccyx est constamment fixé dans la mauvaise position du point de vue de la physiologie et le sang stagne dans les vaisseaux qui l'entourent. Le dépôt de sel peut commencer en même temps. Pour éliminer les sensations inconfortables, il est nécessaire de normaliser le flux sanguin en faisant des exercices spéciaux et en faisant de la physiothérapie.
  6. Des vêtements serrés, inconfortables ou de mauvaise taille. Pour des raisons de mode ou d'affiliation professionnelle, les gens portent parfois des vêtements trop serrés, ce qui interfère avec la circulation sanguine dans le bas du dos. Naturellement, vous devez vous débarrasser de ces articles de garde-robe, et l'aiguille ou la réflexothérapie aidera à normaliser l'apport sanguin..
  7. Douleur d'étiologie incertaine. Le coccyx peut soudainement commencer à faire mal sans raison apparente, sans conditions préalables évidentes. Dans une telle situation, vous devez immédiatement consulter un médecin, car un symptôme peut signaler des maladies latentes graves..
  8. Stress. Souvent, la douleur dans la région lombaire provoque une surcharge et un stress banals. Pour éliminer le symptôme, la physiothérapie, le massage, l'acupuncture sont prescrits.

Comment traiter et soulager la douleur

Lorsque la douleur dans la région du coccyx ne disparaît pas pendant plus d'une semaine, vous devriez commencer par consulter un thérapeute. Après l'examen, le médecin vous dirigera vers un spécialiste étroit. Il peut s'agir d'un traumatologue, d'un chirurgien, d'un vertébrologue, d'un gynécologue, d'un urologue, d'un neuropathologiste, d'un proctologue, d'un gastro-entérologue. Vous pourriez avoir besoin de l'aide d'un thérapeute manuel ou physique.

Après avoir identifié la cause première de la douleur dans la région du coccyx, un traitement médical ou complexe ou une intervention chirurgicale peut être prescrit. La principale mesure, quelle que soit la cause profonde de la pathologie, est l'adhésion au repos au lit, qui peut durer de 7 à 14 jours. La physiothérapie est souvent utilisée pour soulager la douleur..

Pour certaines maladies, en plus d'un traitement conservateur, des massages à l'aide de pommades et d'huiles chauffantes et cicatrisantes peuvent être prescrits. Le traitement médicamenteux comprend généralement des analgésiques non stéroïdiens. Avec des douleurs au coccyx, l'acupuncture a fait ses preuves: elle permet non seulement d'éliminer les sensations douloureuses, mais aussi de stabiliser l'état psycho-émotionnel et de restaurer le sommeil.

Pour éliminer les spasmes musculaires, ils ont généralement recours au blocage de la lidocaïne ou de la novocaïne, et l'élimination d'un kyste, l'ouverture d'un abcès ou l'ablation complète du coccyx implique une opération..

Prévention de la douleur au coccyx

Afin d'éviter des sensations douloureuses désagréables dans le coccyx à l'avenir, il est nécessaire de normaliser le mode de vie global: manger une alimentation équilibrée, éliminer le surpoids le cas échéant, introduire des activités physiques ou sportives constantes, abandonner les mauvaises habitudes et maîtriser les maladies chroniques. Quant aux mesures privées, il est souhaitable:

  • diversifier le menu avec des aliments riches en fibres qui garantissent un péristaltisme intestinal normal;
  • traitement rapide des maladies de la colonne vertébrale;
  • éviter un long séjour dans des positions anormales sur le plan anatomique;
  • surveiller attentivement l'hygiène;
  • éliminer en temps opportun les foyers locaux d'inflammation - caries, amygdalites et autres;
  • faites attention et réagissez à des manifestations du corps telles que des sauts de poids, une faiblesse, une léthargie, des changements dans la taille et la forme des ganglions lymphatiques.

    Le coccyx n'est pas très visible, mais une partie importante du corps. Un grand nombre de muscles et de ligaments importants sont attachés à sa partie antérieure, responsables du fonctionnement normal de certaines parties de l'intestin, le système génito-urinaire. Il intervient également dans la flexion et l'extension de la hanche et contribue à une redistribution uniforme de la charge totale. Par conséquent, une douleur périodique ou régulière dans le coccyx est la raison d'une visite extraordinaire immédiate chez le médecin..

    Les principales raisons de la douleur au coccyx

    Si le coccyx fait mal, quelles en sont les raisons? La douleur dans le coccyx est une manifestation clinique de nombreuses maladies du système musculo-squelettique, de pathologies de nature névralgique et de processus inflammatoires localisés dans les organes pelviens. Souvent, une gêne survient chez les femmes pendant la grossesse ou la récupération après l'accouchement, cela peut être une conséquence d'un traumatisme, d'une intervention chirurgicale dans la région du coccyx ou d'une tumeur.

    Les sensations douloureuses diffèrent par leur intensité (des douleurs vives ou douloureuses se produisent), leur nature (inconfort constant ou attaques individuelles) et leur localisation (directement dans le coccyx lui-même, au-dessus ou en dessous), peuvent apparaître en mouvement ou dans un état calme. L'inconfort dans la colonne vertébrale ou le sacrum est souvent confondu avec une douleur dans le coccyx, des sensations douloureuses peuvent survenir immédiatement après une blessure ou longtemps après, lorsque la personne a déjà oublié l'incident désagréable.

    Les sensations douloureuses dans la région du coccyx peuvent être causées par des processus infectieux et inflammatoires, diverses maladies aiguës ou chroniques, des changements anatomiques temporaires qui se produisent lorsque cette zone est endommagée (par exemple, pendant la grossesse ou l'accouchement), un traumatisme ou des néoplasmes.

    Dans la plupart des cas, l'origine de la douleur est due à des dommages mécaniques directement au coccyx ou à la colonne vertébrale et au sacrum. Il peut s'agir de blessures, de coups aux fesses, de chutes (souvent vous pouvez endommager votre coccyx pendant le patinage artistique ou professionnel, le patinage de vitesse).

    L'inconfort peut être le résultat d'une intervention chirurgicale ou d'une complication après tout processus inflammatoire et infectieux aigu ou chronique. La normalité de la douleur postopératoire dans chaque cas est déterminée par le médecin, en fonction de la nature de l'intervention chirurgicale et des sensations de douleur, de leur intensité et de leur localisation spécifique..

    La douleur chronique commence parfois pendant la grossesse ou la récupération après l'accouchement. La restructuration du corps de la femme enceinte pendant la grossesse, la préparation naturelle à l'accouchement, le travail rapide (travail rapide et rapide), les caractéristiques anatomiques du corps de la mère (bassin étroit, anomalies congénitales) ou un fœtus trop gros ont un impact. Des dommages au coccyx peuvent être obtenus à la suite de blessures à la naissance, notamment: prolapsus du périnée, hémorragies dans la graisse sous-cutanée, ruptures, forte extension du coccyx.

    La douleur dans la zone du coccyx est provoquée par un mode de vie sédentaire, des sports aléatoires (notamment cyclisme, sports équestres, patinage sur glace), des exercices physiques de haute intensité, sans échauffement préalable. Une fatigue physique et émotionnelle fréquente, une faible immunité et toute autre maladie chronique dans l'histoire du patient ne passent pas sans laisser de trace. L'obésité est un facteur de risque grave lorsque l'indice de masse corporelle atteint une valeur de 30 unités ou plus.

    Des sensations douloureuses surviennent souvent chez ceux qui ont l'habitude de s'asseoir sur des surfaces très molles, dans la mauvaise position (inclinée, inclinée sur les côtés, tordue). Se produisent lorsque vous portez constamment des vêtements serrés et serrés (jeans ou pantalons skinny, robes trop serrées) - surtout lorsqu'ils sont combinés avec des talons hauts ou d'autres chaussures instables et inconfortables.

    Diverses maladies aiguës ou chroniques, processus infectieux ou dégénératifs-inflammatoires sont un facteur d'inconfort fréquemment provoquant dans la région du coccyx. Les principales causes de douleur peuvent être:

    • les maladies du système musculo-squelettique, telles que l'ostéochondrose, la spondylarthrose, la scoliose, la cyphose, les fibres nerveuses pincées, le déplacement des disques vertébraux;
    • pathologies du tissu musculaire, qui entraînent un pincement des terminaisons nerveuses et provoquent ainsi une douleur irradiante dans la région du coccyx (myalgie, myopathie);
    • le développement de néoplasmes bénins ou malins (oncologie, cancer, ostéosarcome, chondrosarcome, tératome);
    • les maladies dermatologiques (escarres, fistules dans l'anus, furoncles dans les fesses et le bas du dos), provoquent des douleurs non par elles-mêmes, des maladies de la peau, mais des lésions concomitantes des terminaisons nerveuses ou des tissus mous;
    • stagnation dans le système circulatoire, ce qui provoque un dépôt de sel;
    • pathologies du sigmoïde ou du rectum, maladies proctologiques et gynécologiques, processus inflammatoires du système génito-urinaire, tels que hémorroïdes, cystite, annexite, salpingite, prostatite, fissures anales, urétrite, sigmoïdite, endométrite, troubles des selles;
    • certaines maladies dont le symptôme caractéristique est des sensations douloureuses dans le coccyx, telles que le syndrome du piriforme (spasmes), la maladie pilonidale (kyste coccygien), la coccygodynie (syndrome douloureux directement dans la zone coccygienne).

    Dans environ 1/4 des cas, ou un peu moins souvent, une douleur idiopathique survient, c.-à-d. sensations désagréables d'origine inconnue, qui apparaissent soudainement et disparaissent rapidement d'elles-mêmes.

    Lors du diagnostic d'une maladie, d'un processus infectieux ou dégénératif-inflammatoire, afin de dresser un tableau clinique complet, il est important de déterminer:

    • la localisation spécifique de la douleur (directement dans le coccyx lui-même, au-dessus ou en dessous du coccyx, dans le périnée, l'anus, le sacrum, le bas du dos, etc.);
    • la nature de l'inconfort (douleur de couture, terne, pression, coupure, crampes, etc.);
    • l'intensité du syndrome douloureux (aigu et fort ou douloureux, tiraillant, douleur chronique).

    Dans diverses maladies, des sensations douloureuses inégales sont observées, dans le cas d'un symptôme non spécifique tel que la douleur dans le coccyx, c'est la caractéristique de l'inconfort qui a une valeur diagnostique importante.

    Ces paramètres permettent de comparer la symptomatologie avec les manifestations typiques des principales pathologies à l'origine de l'inconfort dans la zone du coccyx, d'identifier les coïncidences qui indiqueront une éventuelle maladie. De plus, le diagnostic préliminaire est confirmé ou réfuté à l'aide d'autres méthodes de recherche, après quoi vous pouvez commencer à établir une carte de traitement.

    L'inconfort lié aux blessures au coccyx et aux os, muscles et tissus mous voisins est caractérisé par:

    • douleur aiguë et insupportable qui survient immédiatement au moment de la blessure;
    • syndrome de douleur mineure qui apparaît quelque temps après la blessure.

    Les sensations spécifiques diffèrent en fonction de la gravité et de la localisation des dommages, de la direction d'action du facteur traumatique, du degré de seuil de douleur et de l'état psychologique d'une personne en particulier, de la durée de la blessure et de certains autres facteurs.

    Par exemple, en cas de blessures ouvertes, de fractures du coccyx avec déplacement des tissus osseux, de forte compression de la colonne vertébrale (en cas d'accidents, de chutes et d'autres urgences) ou de contusions sévères pouvant endommager d'autres organes internes, une douleur aiguë apparaît soudainement, au moment de la blessure et pendant mouvement, ne passe souvent pas même dans un état calme. L'inconfort complique considérablement le mouvement ou le rend impossible, un hématome, un gonflement ou une bosse plutôt douloureuse apparaît rapidement dans la zone du coccyx.

    Dans les cas où la blessure n'empêche pas le mouvement et les sensations douloureuses n'apparaissent qu'après de longues marches, sans déranger le reste du temps, le patient néglige souvent sa propre santé et, après une blessure au coccyx, ne consulte pas de médecin. La douleur disparaît vraiment, mais avec cela sa cause ne disparaît pas: après quelques mois, voire des années, une blessure mineure peut à nouveau se faire sentir et l'inconfort deviendra chronique.

    Parfois, des sensations douloureuses n'apparaissent pas au moment de la blessure, mais un peu plus tard. Cela se produit avec des blessures mineures subies pendant l'entraînement (en faisant du vélo ou à cheval) ou dans la vie de tous les jours (chute accidentelle, blessure par temps de verglas). Les blessures de ce type nécessitent nécessairement une consultation médicale afin d'exclure la survenue de complications ou de douleurs de nature chronique..

    Si les dommages mécaniques sont exclus, les sensations douloureuses localisées directement dans la zone du coccyx indiquent le plus souvent le développement de processus dégénératifs-inflammatoires ou sont associées à un stress excessif sur cette zone..

    Un stress constant peut être causé par le port de vêtements serrés et de talons hauts, l'obésité associée à un mode de vie sédentaire, le manque de calcium, de mauvaises habitudes, une mauvaise alimentation et la négligence des examens médicaux préventifs. La charge sur le coccyx est créée par des sports aléatoires, un exercice inapproprié ou un entraînement sans échauffement préalable. Souvent, les processus inflammatoires dans la région du coccyx sont le résultat de pathologies d'autres organes ou systèmes et de blessures anciennes non traitées.

    Quant aux processus dégénératifs-inflammatoires, ils peuvent blesser directement dans la région du coccyx avec une maladie pilonidale, des tumeurs de la zone sacrococcygienne, une hernie du coccyx, des maladies infectieuses de la colonne vertébrale inférieure, des abcès et des suppurations. Les maladies névralgiques répondent généralement à un inconfort légèrement au-dessus du coccyx, et si les douleurs sont concentrées un peu plus bas, la raison peut alors résider dans des troubles gynécologiques ou proctologiques, des maladies du système génito-urinaire ou du rectum..

    La maladie pilonidale (passage épithélial coccygien, coccygien ou kyste pilaire) est une anomalie du développement de la peau, caractérisée par la présence d'un follicule hypertrophié (pore) au bas de la colonne vertébrale, entre les fesses, dans lequel un processus inflammatoire peut se développer.

    La maladie survient plus souvent chez les hommes jeunes, en particulier ceux qui ont les cheveux épais sur le corps.Par conséquent, dans la plupart des publications médicales, c'est la croissance excessive des cheveux qui est considérée comme la principale cause du processus inflammatoire. D'autres facteurs provoquants comprennent:

    • prédisposition héréditaire;
    • tendance aux maladies dermatologiques;
    • obésité;
    • traumatisme répété du coccyx et stress prolongé sur cette zone;
    • friction excessive;
    • pathologie vertébrale.

    Il est rarement possible de détecter un kyste pilonidal dans les premiers stades, lorsque le néoplasme ressemble à un petit nodule compacté dans le pli fessier et n'apporte pas encore d'inconfort significatif. Lorsque le follicule hypertrophié est bloqué par des particules de cheveux morts, des cellules mortes de la peau, de la sueur, des fibres de vêtements ou de la saleté, une infection se développe, un abcès se forme.

    Pendant la période d'inflammation, en plus de la douleur dans le coccyx et de l'apparition d'un kyste, le patient peut remarquer les symptômes suivants:

    • élévation de température locale et générale;
    • faiblesse, fatigue, apathie;
    • la libération de pus du néoplasme;
    • rougeur de la peau, démangeaisons, gonflement.

    Une protrusion herniaire du disque intervertébral, qui se développe entre les vertèbres qui forment le coccyx, est observée lorsque le tissu discal se rompt en raison d'un traumatisme ou d'une inflammation, tandis que les hernies d'autres parties sont caractérisées par un prolapsus discal et une compression de la moelle épinière. Cette différence est due aux caractéristiques anatomiques de la structure du coccyx: une forme plus rigide et un manque de charge d'absorption des chocs.

    Une hernie coccygienne apparaît souvent chez les femmes après une naissance difficile, un gros fœtus ou des personnes souffrant de maladies inflammatoires qui augmentent la charge sur le coccyx. Comme pour les autres pathologies ou blessures du coccyx, ceux qui mènent une vie inactive, sont en surpoids, ont de mauvaises habitudes, portent constamment des vêtements trop serrés ou font du sport au hasard sont prédisposés à l'apparition d'une hernie..

    Une hernie peut ne pas se manifester avec une douleur intense ou des symptômes d'accompagnement pendant de nombreuses années, et les patients ne notent qu'un inconfort mineur pendant une position assise prolongée. Les signes permanents d'une hernie coccygienne apparaissent après une exposition à des facteurs provoquants et se caractérisent par:

    • douleur régulière;
    • troubles de la miction et de la défécation;
    • redistribution de la charge sur les articulations, qui peut s'accompagner d'un changement de démarche;
    • étourdissements, troubles du sommeil, irritabilité et anxiété.

    Plusieurs types de tumeurs peuvent se former dans la région sacrococcygienne. Le plus souvent, un tératome est diagnostiqué - un néoplasme bénin, qui est un nœud indolore avec une structure hétérogène. Les tumeurs malignes dans cette zone surviennent dans une minorité de cas.

    Le tératome est diagnostiqué chez le nouveau-né ou chez le fœtus pendant la période de développement embryonnaire (par échographie), une maladie acquise est beaucoup moins fréquente lorsqu'une tumeur apparaît chez un adulte. Les raisons du développement de la tumeur n'ont pas été précisément établies, mais les experts sont enclins à croire que le tératome chez les nourrissons est le résultat de maladies inflammatoires et infectieuses de la mère pendant la grossesse ou d'une prédisposition héréditaire.

    Le néoplasme est souvent accompagné de troubles du fonctionnement normal du système musculo-squelettique, du tractus gastro-intestinal, des systèmes cardiovasculaire et nerveux ou des voies urinaires. En raison de la présence de tissus embryonnaires immatures dans sa composition, toutes les tumeurs de ce type présentent un grave danger de transformation en tumeurs malignes, sont sujettes à une croissance agressive et à des métastases, par conséquent, elles nécessitent un traitement obligatoire.

    Le traitement implique le plus souvent une intervention chirurgicale, la mortalité est en moyenne de 50% et est associée à la présence d'anomalies développementales graves concomitantes.

    Les sensations douloureuses qui «donnent» à la zone du coccyx peuvent être localisées dans différentes parties de la colonne vertébrale, des organes génitaux, des voies urinaires ou du rectum, ont un caractère et un degré d'intensité différents.

    La douleur qui irradie vers le coccyx n'est pas un symptôme spécifique, par conséquent, un examen complet du tableau clinique et des études supplémentaires sont nécessaires pour poser un diagnostic spécifique. Souvent, cet inconfort est combiné à de nombreux autres symptômes douloureux caractéristiques des maladies du système musculo-squelettique, du système génito-urinaire, du tractus gastro-intestinal ou des processus inflammatoires localisés dans le bas de l'abdomen..

    Une réaction douloureuse dans la région du coccyx, combinée à une gêne dans la colonne vertébrale, le bassin, le périnée, le sacrum ou le bas du dos, est caractéristique des hémorroïdes, de l'ostéochondrose, des hernies intervertébrales, de la sciatique, de l'endométriose ou du syndrome du piriforme. Une douleur brûlante aiguë est un signe de pincement des nerfs intervertébraux, de douleur - maladies chroniques.

    La complexité des manifestations cliniques de diverses maladies, des symptômes pas toujours prononcés et la présence possible de pathologies concomitantes nécessitent une consultation obligatoire avec un spécialiste et ne permettent pas d'options d'autodiagnostic et d'auto-traitement.

    Il n'y a pas de cause unique de lésions dégénératives-destructrices de la colonne vertébrale, qui s'accompagnent de pathologies des vertèbres, des disques intervertébraux, de l'appareil ligamentaire et articulaire. Cependant, certains facteurs provoquant l'ostéochondrose se distinguent dans la pratique médicale:

    • prédisposition héréditaire;
    • maladies qui provoquent une surcharge de la colonne vertébrale (pieds plats, scoliose, cyphose);
    • port prolongé de chaussures inconfortables, de chaussures à talons hauts;
    • changements liés à l'âge;
    • Blessure de la colonne vertebrale;
    • en surpoids;
    • mode de vie inactif, etc..

    La maladie se caractérise par les symptômes suivants: sensations douloureuses dans la colonne vertébrale, «dégagement» au coccyx, région du sacrum, une ou les deux jambes, vertiges, maux de tête fréquents (dans la zone occipitale, pariétale ou temporale), troubles du sommeil, diminution de l'acuité visuelle et de l'audition, sauts soudains pression artérielle. Les patients remarquent une tension presque constante dans les muscles du dos, des violations de la puissance ou du cycle menstruel, des varices, une sensation d'engourdissement et des symptômes similaires.

    Les manifestations cliniques de l'ostéochondrose peuvent être différentes en fonction du degré et de la forme de l'évolution de la maladie, des caractéristiques individuelles du corps du patient, des maladies concomitantes et de la localisation de la lésion..

    Le coccyx fait mal avec une maladie telle que le syndrome du piriforme. La pathologie est un complexe de sensations douloureuses résultant de spasmes du nerf sciatique ou du muscle piriforme. La cause profonde du syndrome du piriforme peut être:

    • injections infructueuses;
    • caractéristiques anatomiques;
    • blessures et blessures de la colonne vertébrale;
    • activité physique inhabituelle;
    • surtension prolongée;
    • rachiocampsis.

    En plus de la douleur dans la région du coccyx, la pathologie est marquée par la propagation de l'inconfort aux jambes, aux fesses ou à l'aine, a un caractère douloureux ou brûlant de la douleur. Parfois, les sensations douloureuses peuvent être particulièrement fortes, ce symptôme est caractéristique d'un nerf pincé.

    Le diagnostic est fait assez rarement, car il ne peut être confirmé qu'en effectuant un blocage de la novocaïne dans la zone douloureuse, qui est la principale méthode de traitement. Cependant, la faible fréquence de diagnostic ne signifie pas que la maladie elle-même se produit rarement..

    L'une des caractéristiques importantes des sensations de douleur, qui aide à déterminer la cause de leur origine, est le moment de l'apparition de la douleur. L'inconfort peut se présenter régulièrement sous la forme de douleurs aiguës ou «chroniques» ressenties même dans une position calme ou apparaissant en position assise, en marchant, en se penchant ou en se levant d'une chaise.

    Une douleur aiguë constante, qui ne disparaît pas même dans un état calme et la rend impossible ou entrave considérablement le mouvement, est typique des blessures et des processus inflammatoires aigus qui nécessitent des soins médicaux urgents. Des sensations de douleur douloureuses surviennent avec certaines maladies chroniques, survenant principalement sous une forme négligée ou avec des complications. Dans ce cas, il est également souhaitable de consulter un spécialiste dès que possible pour prescrire la thérapie appropriée..

    La douleur assise se produit avec une congestion des vaisseaux sanguins, des dépôts de sel dans le coccyx, après un accouchement difficile, avec une déformation ou un microtraumatisme régulier du coccyx. L'inconfort en position assise est souvent signalé par les athlètes pratiquant l'équitation, le cyclisme (l'impact négatif d'une selle de vélo rigide ou d'une selle d'équitation joue un rôle), le patinage artistique (microdommages dus aux chutes).

    En règle générale, presque tout inconfort s'intensifie quelque peu lors du changement de position du corps (en se levant, il est parfois douloureux de s'asseoir et de s'allonger). Cependant, la douleur ressentie exclusivement en se levant ou en s'asseyant apparaît le plus souvent en période postopératoire en raison de la présence de cicatrices dans le périnée ou d'adhérences dans la cavité pelvienne..

    Les pentes sont accompagnées d'un syndrome douloureux résultant de l'activation de processus infectieux et inflammatoires dans la région génitale et les voies urinaires. Mais en marchant, le coccyx peut faire mal pour tout trouble associé à cette zone: pathologies névralgiques, tumeurs, ostéochondrose et ostéoporose, maladies inflammatoires des organes génito-urinaires, intestins, traumatisme ou accouchement sévère.

    La douleur au coccyx chez la femme apparaît en moyenne 4 fois plus souvent que le même symptôme est diagnostiqué chez l'homme. Cela est dû, tout d'abord, aux caractéristiques anatomiques de la structure du corps féminin et à la localisation des organes internes dans la région pelvienne. La période de grossesse, de travail et de récupération après l'accouchement, les menstruations ou les maladies gynécologiques - toutes ces conditions créent une charge supplémentaire pour le corps féminin en général et la colonne vertébrale inférieure en particulier.

    L'inconfort pendant la grossesse est associé à la restructuration du corps et à la préparation à la naissance d'un enfant, à la pression de l'utérus sur les organes internes, y compris la colonne vertébrale inférieure, à l'exacerbation possible d'anciennes blessures ou maladies.

    La cause de la douleur dans la région du coccyx dans la période post-partum peut être un travail compliqué, rapide ou rapide, une activité de travail rapide, une hémorragie dans les tissus mous, un gros fœtus, un bassin étroit de la femme enceinte. Parfois, le coccyx dévie trop ou est déformé pendant l'accouchement, et s'il y a de vieilles fissures, une fracture peut survenir. Tout inconfort dans la colonne vertébrale inférieure après la naissance d'un enfant indique une blessure à la naissance et nécessite la consultation rapide d'un spécialiste.

    La douleur pendant la menstruation, particulièrement forte et aiguë, n'est pas la norme. Un tel inconfort indique le plus souvent la présence de processus inflammatoires dans les organes génito-urinaires. Le diagnostic d'une maladie spécifique commence par l'exclusion des problèmes gynécologiques, alors seulement une consultation avec un neurologue ou d'autres spécialistes est montrée.

    Les hommes, en règle générale, sont moins sensibles à l'inconfort dans la région du coccyx: leur colonne vertébrale est moins mobile, donc moins susceptible d'être influencée négativement. Cependant, certaines maladies provoquent une gêne principalement (ou exclusivement) chez une forte moitié de l'humanité. De telles pathologies comprennent un kyste coccygien (la maladie dite de la jeep, qui est provoquée, entre autres, en roulant sur un véhicule sans ressort) ou une perturbation de la prostate.

    Dans certains cas, pour la douleur dans le coccyx, un traitement spécial n'est pas prescrit (par exemple, pendant la grossesse, s'il n'y a pas de processus inflammatoires d'accompagnement), mais le plus souvent, un traitement est nécessaire et dépend directement de la maladie diagnostiquée.

    L'inconfort doit être traité de manière globale, assigné:

    • médicaments: analgésiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens, anesthésiques locaux, vitamines, médicaments qui améliorent la circulation sanguine;
    • procédures de physiothérapie: thérapie par ultrasons, enveloppements de paraffine, UHF, phonophorèse, etc.;
    • exercices de physiothérapie: exercices qui peuvent être faits à la maison;
    • thérapie manuelle: massages d'échauffement, acupuncture.

    Des ajustements du mode de vie sont également recommandés (par exemple, l'utilisation de coussins de siège spéciaux, le refus de porter des vêtements serrés et des talons hauts, des chaussures inconfortables), et parfois le patient peut être soumis à un traitement chirurgical exclusif..

    La douleur dans le coccyx est une manifestation clinique de nombreuses maladies et pathologies de gravité variable, par conséquent, l'autodiagnostic et l'automédication sont inacceptables.

    Le manque de soins médicaux qualifiés peut entraîner le développement de complications graves et une détérioration rapide de l'état du patient..

  • Articles Sur La Colonne Vertébrale

    Exercices Docteur Sergey Bubnovsky

    © Bubnovsky S. M., 2019 © Maison d'édition "Eksmo" LLC, 2019BUBNOVSKY SERGEY MIKHAILOVICH - Docteur en Sciences Médicales, Professeur, auteur de méthodes fondamentalement nouvelles non chirurgicales de traitement de la colonne vertébrale et des articulations, créateur d'une nouvelle direction de la médecine - la kinésithérapie, dans laquelle le patient lui-même participe activement à son rétablissement grâce aux réserves internes et à la compréhension de son corps.

    Gymnastique pour hernie de la colonne lombo-sacrée (thérapie par l'exercice)

    La hernie lombo-sacrée est difficile à traiter car il s'agit d'une pathologie complexe de la colonne vertébrale. L'inconfort accompagne une personne en permanence: lors d'un effort physique, en position assise, en se penchant et en tournant.